Blasting News : Quel est votre avis à propos du rapprochement USA-Cuba?

Le Président Obama a fait un constat lucide quant à la politique étrangère des Etats-Unis vis-à-vis de #Cuba. Les sanctions contre la population cubaine sont anachroniques, cruelles et inefficaces et ont isolé Washington sur la scène internationale. En 2014, pour la 23ème année consécutive, 188 pays sur 192 ont demandé la levée de l'état de siège étasunien contre La Havane. En acceptant la main tendue par Cuba, #Barack Obama a réparé une anomalie historique.

Blasting News : Est-ce vraiment quelque chose de réalisable sur le long terme, ou une simple passade "amicale" qui ne durera pas longtemps?

Tout dépend des Etats-Unis car il s'agit d'un conflit asymétrique. Les sanctions économiques sont unilatérales et les catégories les plus vulnérables de la société cubaines en sont les premières victimes. Si Les Etats-Unis mettent un terme à leur politique de sanctions et acceptent de baser leurs relations avec Cuba sur la réciprocité, l'égalité souveraine et la non-ingérence dans les affaires internes, il n'y a aucun obstacle à une normalisation totale des relations bilatérales.

Blasting News : Qu'est-ce que cela pourrait changer pour les Cubains, tant pour leur vie quotidienne que pour l'économie du pays?

Les sanctions économiques imposées par les Etats-Unis constituent le principal obstacle au développement de Cuba et ont un impact sur tous les secteurs de la société. En levant ces sanctions, les Cubains pourront profiter du marché étasunien en important et en exportant des produits et des services et cela contribuera à élever de manière substantielle leur niveau de vie.