L'ambassade du Maroc a Tripoli a été témoin d'une explosion à quelques mètres de ses installations. C'est dans la nuit de dimanche à lundi que la détonation est survenue. Heureusement, l'explosion n'a pas fait de blessés ou de morts. La ville de Tripoli est particulièrement tendue en raison des attaques survenues quelques heures auparavant sur les bâtiments de l'ambassade sud-coréenne.

La bombe de fabrication artisanale avait été dissimulée dans un sac selon les autorités locales. Plusieurs véhicules ont été endommagés autour mais rien de plus puisque le tout s'est déroulé pendant la nuit. Plusieurs témoins et les résidents du secteur ont raconté avoir senti leurs résidences trembler sous le choc de la détonation.

Publicité
Publicité

Les locaux de l'ambassade du Maroc étaient fermé à cette heure. Elle est située dans le centre-ville.

Encore une fois, quelques temps après l'explosion, les groupes terroristes liés à l'État islamique ont revendiqué ces attaques. Doit-on s'en surprendre? Ces attaques sont si fréquentes maintenant qu'elles deviennent malheureusement presque banales dans les médias.

Le Maroc accueille depuis mars un dialogue entre les partisans des Parlements rivaux de la Libye. Cet effort pour la paix est ainsi récompensé par les membres de l'État islamique qui ne voit pas les compromis et les négociations comme une option valide. L'accord en question essaie d'établir un gouvernement d'unité nationale dans ce pays. À la fin mars, les discussions avaient été suspendues. Comme par hasard, elle devait reprendre lundi à Alger.

Publicité

L'État islamique attaque aussi les Sud-Coréens

Les locaux de la Corée du Sud ont également été victime d'une attaque. Dans un communiqué publié par le Centre américain de surveillance des sites islamistes, l'État islamique le revendique aussi. Ces deux attaques ont fermement été critiquées par le secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-moon, qui a affirmé « que le principe de l'inviolabilité des installations diplomatiques dans un autre pays est un principe sacré ».

La venue de l'État islamique complique davantage la situation du pays au prise avec deux groupes opposés. Les États-Unis et cinq partenaires européens ont appelé à un cessez-le-feu immédiat dimanche dernier en Libye. #Afrique #Etat Islamique #Terrorisme