Le groupe terroriste État islamique a diffusé ce dimanche une vidéo de 29 minutes montrant l'exécution d'une trentaine d'hommes, présentés comme des chrétiens éthiopiens. Elle a été tournée en Libye, aux portes de l'Europe.

L'horreur dans son apogée

Avec une mise en scène insoutenable et d'une rare barbarie, on peut voir deux groupes d'hommes être froidement assassinés par leurs bourreaux masqués.

Douze hommes, vêtus de combinaisons orange, sont égorgés et décapités, au couteau, sur une plage de la côte nord libyenne, près de Barqa. Seize autres hommes, vêtus de combinaisons noires, sont abattus au fusil mitrailleur, à bout portant, de plusieurs balles dans la tête, dans le désert du Fezzan (sud de la Libye).

Publicité
Publicité

L'horreur dans son apogée.

L'autoproclamé État islamique, qui gagne de plus en plus de terrain, a pris l'habitude de filmer les exécutions de ceux qu'il considère comme ses ennemis. Les victimes des djihadistes sont principalement les chiites, les Kurdes et les chrétiens, ainsi que les homosexuels qui, eux, sont jetés du haut d'un immeuble et, une fois sur le sol, lapidés à coups de pierres.

Au mois de février dernier, plus de vingt chrétiens égyptiens coptes avaient été exécutés par l'EI.

La communauté internationale doit réagir

L'année dernière, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, a considéré que les massacres et les exécutions sommaires perpétrés par l' État islamique étaient un « crime contre l'humanité » : « Toute attaque systématique contre la population civile ou des groupes de la population civile en raison de leur appartenance ethnique, leurs croyances religieuses ou leur foi pourrait constituer un crime contre l'humanité, dont les auteurs seront tenus responsables. »

La communauté internationale reste beaucoup trop silencieuse face à ces crimes odieux qui sont de plus en plus fréquents.

Publicité

Qu'attend-t-elle pour réagir et se donner les moyens de lutter efficacement contre le véritable fléau que constitue l' État islamique ? La situation actuelle est pourtant particulièrement préoccupante.

Au XXIe siècle, aucun être humain ne devrait être inquiété, menacé ou assassiné en raison de sa foi. #Etat Islamique #Terrorisme #Djihad