Ce jeudi matin, un homme a fait irruption dans le tribunal de Milan, en Italie, avec une arme. Il a ouvert le feu causant la mort d'au moins trois personnes, dont un juge et un avocat, et en blessant deux autres selon le procureur de la Cour d'appel, Giovanni Canzio. L'homme a été interpellé après avoir tenté de s'enfuir.

L'homme, Claudio Giardiello, était poursuivi pour "faillite frauduleuse". Ce matin, il est entré armé dans le tribunal de Milan, faisant feu sur plusieurs personnes, dont certaines étaient des témoins dans son procès. Dans sa fusillade, il a abattu au moins trois personnes. Parmi elles, un juge et un avocat, il s'agit de Fernand Ciampi et de Lorenzo Alberto Claris Appiani selon la presse italienne.

L'homme interpellé pendant sa fuite

Marcello Ilia, un avocat témoin de la terrible scène a expliqué à l'AFP: "Nous avons entendu au moins trois ou quatre coups de feu, nous avons cherché à comprendre ce qui se passait. Il y a eu tout à coup un grand nombre de policiers qui nous ont dit de ne pas sortir de la salle, on s'est enfermé dedans". Il a également ajouté qu'on les a informés "qu'une personne en veste et cravate circulait armée dans le tribunal" et qu'"il semble qu'il se soit enfermé au 7e étage". Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'ils ont pu quitter le tribunal. Sur place, une centaine d'avocats et d'autres personnels du tribunal étaient présents.

Après la fusillade, l'homme s'est retranché à l'intérieur du tribunal avant de s'enfuir en moto. Un peu plus d'une heure après les coups de feux, Claudio Giardiello a finalement été interpellé par les forces de l'ordre italienne à Vimercato, à 23 kilomètres au nord-est de la métropole milanaise.

Après cette fusillade vient le temps des interrogations. Le président de la région de Lombardie, Roberto Maroni ne comprend pas qu'un homme puisse pénétrer armé dans un tribunal sans qu'il ne soit inquiété. A l'instar de la mise en cause de la sécurité autour du musée du Bardo en Tunisie suite à l'attaque du 18 mars dernier, la sécurité du tribunal de Milan est-elle en cause ?