Au Paraguay, l'histoire d'une petite fille âgée de seulement 10 ans fait polémique. En effet, la fillette a été violée par son beau-père et est, malgré son jeune âge, enceinte de 5 mois. Malheureusement, dans le pays, l'avortement est interdit et ce même en cas de viol, comme c'est le cas au Brésil et au Chili. La grossesse présente de nombreux risques pour la petite mais aussi pour le bébé. « Une enfant n'est pas en condition d'avoir un enfant. C'est une grossesse à haut risque, de 22 semaines, pour la mère et l'enfant », confirme le directeur de l'hôpital pour enfants d'Asuncion, le Dr Ricardo Oviedo.

Alors qu'elle avait été admise au centre hospitalier, l'équipe médicale s'est aperçue de la croissance de l'abdomen de la fillette et a pensé qu'il s'agissait d'une tumeur.

Publicité
Publicité

Pour en être certains, les médecins programment une échographie et c'est à ce moment qu'ils découvrent que la petite fille est, en fait, enceinte de 22 semaines. « La grossesse peut mettre sa vie en danger, ainsi que celle du bébé, car l'utérus n'est pas suffisamment développé », explique Monalisa Muñoz, la procureure du Paraguay.

Un beau-père qui reste introuvable

Ce mardi 28 avril, la fillette a confié aux médecins qu'elle avait été violée par le compagnon de sa mère. La #Justice a interpellé cette dernière car elle était au courant que sa fille était régulièrement abusée par son compagnon. Elle a donc été arrêtée pour « entrave à la justice ». « Je n'y suis pour rien, je n'étais au courant de rien », a-t-elle déclaré. Actuellement, le principal intéressé, un garagiste de 42 ans, reste introuvable. La mère de la petite fille espère qu'il soit « arrêté et qu'il paye pour le mal qu'il lui a fait ».

Publicité

« Elle souffre, comme moi », poursuit-t-elle.

Maman de deux autres enfants âgés de 8 et 13 ans, l'employée d'une cantine scolaire s'était déjà rendue auprès des autorités en 2014 pour les prévenir des soupçons de viols qui planaient au-dessus de son compagnon. Mais à l'époque, elle n'avait pas souhaité porter plainte et l'affaire n'avait pas connu de suite.

Une trentaine de jeunes filles de 15 ans enceintes en 2014

Au Paraguay, 19% des grossesses concernent des mineures d'après une étude menée. L'an dernier, près d'une trentaines de jeunes filles âgées de 15 ans sont devenues mères et quatre autres âgées de seulement 12, 13 et 14 ans. « C'est triste pour notre société, indigne, mais cela doit nous obliger à agir contre ce fléau », constate le directeur de l'hôpital Ricardo Oviedo.

En revanche, le cas de la fillette de 10 ans est une première dans le pays. Pour le moment, elle et son bébé se portent bien « mais au fil des semaines les risques vont augmenter », selon les médecins. #Jeunesse #Amérique latine