Les shebabs somaliens ont continué à faire des dégâts. Ils ont attaqué le ministère de l'Éducation de la Somalie et ont tué six victimes au passage. Cet assaut s'est déroulé mardi matin dans la ville de Mogadiscio. Le groupe armé islamiste a d'abord fait explosé une voiture piégée stationnée sur le côté du bâtiment gouvernemental avant d'y lancer un commando de soldats armés.

Le responsable de la police, Ahmed Weli Malim, a assuré que le contrôle du bâtiment avait été repris par les forces policières. « Les victimes sont malheureusement toutes des personnes civiles », a-t-il commenté. La tactique utilisée par les shebabs est bien connue des autorités. Ils utilisent toujours le même modèle. C'est-à-dire qu'ils positionnent une voiture remplie d'explosifs, la font exploser et pénètrent par la brèche créée dans le mur. Il est donc difficile de les prévoir.

Le représentant des shebabs, Abdulaziz Abu Musab, a revendiqué l'attaque pendant qu'elle avait cours en mentionnant que « des soldats étaient à l'intérieur du ministère de l'Éducation et qu'ils en avaient pris le contrôle ». Lors de cette revendication, l'homme a mentionné qu'un assaut avait eu lieu au ministère du Pétrole également. Mais aucune informations à ce sujet est disponible. L'attaque en question aurait peut-être avorté.

Les shebabs perdent du terrain

Le territoire contrôlé par les shebabs diminue en Somalie. La coalition de la communauté internationale et de l'Union africaine est en train de reprendre les villages contrôlés par les terroristes. Ainsi, le groupe armé se replie sur la zone urbaine de Mogadiscio où des actions terroristes sont fréquemment tenues.

Cette reprise de terrain en Somalie a mené certaines cellules à migrer vers le Kenya où des actions ont été enregistrées dernièrement. L'Université de Garissa en est un exemple. Ces attaques sont des actes de vengeance pour l'intervention de l'armée kenyane en Somalie. Les shebabs sont coonsidérés par plusieurs pays comme la principale menace à la sécurité dans la région centrale-est de l'#Afrique. #Terrorisme