Il fallait s'attendre à ce que le président de la #Turquie, Recep Tayyip Erdogan, réagisse fermement à la reconnaissance du génocide arménien de 1915 par le Pape François I. Mais, il n'a pas seulement démontré son désaccord avec le chef spirituel des catholiques. Il a tout simplement qualifié ses dires de « purs délires » mardi dernier. Ce sont des mots lourds de sens pour un chef d'État.

Dans un discours prononcé à Ankara devant un groupe d'hommes d'affaires, le chef d'État turc a indiqué que « si les chefs d'État ou les chefs religieux commencent à faire le travail des historiens, la réalité ne sera jamais le reflet de la réalité, mais seulement des délires ». En ce sens, le président Erdogan a un peu raison. Le problème est que le génocide est reconnu par de nombreux États dans le monde. Les victimes sont bien réelles. Alors, les propos du Pape ne sont pas si insensés.

Dimanche dernier, le Pape avait reconnu le génocide arménien. Lors d'une messe célébrée en l'honneur du centième anniversaire de l'événement, François I avait indiqué que « le génocide subi par les Arméniens était le premier du vingtième siècle ». Cette sortie avait suscité les colères du gouvernement turc. C'était la première fois qu'un pape utilisait ce terme pour parler des événements de 1915. La Turquie a rappelé son ambassadeur du #Vatican suite à ces déclarations en guise de représailles.

Le président turc ouvert aux discussions sur ce sujet?

Ce n'est pas que Recep Tayyip Erdogan soit fermé totalement au fait de reconnaître les événements comme un génocide. Mais, il veut que ce soit fait par des historiens de l'Arménie et de la Turquie conjointement lors d'une commission. « C'est aux historiens de décider comment désigner ces événements », explique-t-il bien que la Turquie nie catégoriquement tout nettoyage ethnique.

Plusieurs pays européens utilisent déjà le terme de génocide pour parler du massacre. Certains pays l'évite comme les États-Unis pour garder leurs relations diplomatiques avec Ankara intactes. Le Canada, la France et la Russie ont reconnu le génocide arménien. #Pape François