Aux alentours de midi (heure locale), un fort séisme de magnitude 7,9 a frappé le Népal. Selon l'Institut Américain de Géophysique (USGS), l'épicentre a été localisé à environ 80 kilomètres de la capitale Katmandou. Le bilan provisoire est déjà lourd et fait état de 400 morts et de milliers de blessés.

Cela faisait près d'un siècle que le pays n'avait pas vécu de tremblement de terre aussi fort. Et depuis la première secousse mesurée à 7,9 sur l'échelle de Richter, les habitants ont déjà ressenti près d'une vingtaine de répliques de magnitude 5.

Le tremblement de terre a été ressenti jusqu'à New Delhi, en Inde. Plus les minutes passent, plus le bilan s'alourdit. Et ce n'est malheureusement pas près de s'arrêter puisque les secours internationaux ne peuvent pas encore se rendre sur place à cause de la fermeture de l'aéroport de Katmandou. Les corps sont pour le moment extraits par les survivants, qui n'ont que très peu de moyen pour fouiller dans les décombres.

La ville de Pokhara, une des plus touristiques, a été ravagée elle aussi. Les survivants se sont rapidement rendus dans les rues puis dirigés vers les lieux les plus surs comme les gymnases, les écoles, etc. «Des décès ont été enregistrés dans toutes les régions sauf dans l'extrême-ouest. Tous nos effectifs ont été déployés afin de secourir et d'aider ceux qui en ont besoin» a précisé le ministre de l'Intérieur. Malheureusement, les hôpitaux sont débordés par les blessés qui affluent. Certains se retrouvent même sur des brancards en pleine rue, faute de place à l'intérieur.

Dans la capitale Katmandou, la tour de Dharhara, mesurant plus de 50 mètres de hauteur, s'est effondrée. Le bilan matériel sera très important. Certaines routes sont coupées ou ont été endommagées lors du séisme. Et même au Mont Everest, des alpinistes auraient été touchés par ce séisme. L'AFP fait état d'un bilan de huit morts en hautes montagne. Ce serait une avalanche qui aurait emporté un camp de base sur le flanc népalais de l'Everest. #Asie