C'est l'un des 250 refuges creusés par les habitants de la ville. Celui-ci leur permettait de se protéger des invasions qui auraient pu survenir. Le site, découvert l'an dernier, daterait de l'époque byzantine et pourrait même rivaliser avec celui de Derinkuyu, la cité souterraine la plus grande de #Turquie. Enfin… pour le moment. Cette ville dans les profondeurs de la Cappadoce pourrait abriter près de 20 000 personnes.

Une découverte pour le moins inattendue

Les ouvriers ne s'attendaient surement pas à faire une découverte d'une envergure aussi importante. Présent pour démolir les habitations sur le site afin de réaliser la construction d'immeuble, ils s'aperçoivent très vite qu'une ville souterraine serait sous leurs pieds.

Publicité
Publicité

Immédiatement le projet se met en pause et les archéologues et géophysiciens commencent leur long périple.

Le maire de Nevsehir, Hasan Unver, a déclaré qu'il avait fait la découverte « de documents indiquant qu'il y avait près de 30 grands tunnels dans cette région ». L'an dernier les chercheurs ont déjà pris connaissance de plusieurs espaces de vie comme des cuisines, des salles d'eau ou encore des caves à vin, des chapelles et des escaliers. Ils ont opté pour des stratégies très remarquables pour éclairer la ville souterraine grâce à de l'huile. Les murs et les nombreux éléments qui ont été découverts dans cette ville ont conduit les chercheurs à penser que la ville datait de l'époque byzantine à travers la conquête ottomane.

Lorsque une menace surgissait les habitants de la ville de Nevsehir se réfugiaient dans leur « seconde » ville qu'ils se sont construite avec soins si on en juge les nombreux parcs et points d'eau qu'abrite la ville souterraine.

Une ville plus grande que grande

Les géopoliticiens de l'Université de Nevsehir ont réalisé une étude très poussée et ont estimé qu'il y aurait plus de 460 000 mètres carrés d'espace de vie dans ce lieu aussi intriguant que passionnant. L'étude démontre également que les couloirs souterrains pouvaient être très profonds (près de 113 mètres).

Publicité

Si les chercheurs disent vrai, Nevsehir deviendrait la plus grande ville souterraine de la Turquie.

Toujours plus de touristes…

Pour le maire de Nevsehir, cette ville est « une nouvelle perle, un diamant » qui s'ajoute aux richesses de la Cappadoce. Il envisage de « construire le plus grand parc d'antiquités du monde », avec des galeries d'art, des boutiques et même des hôtels. Un énorme avantage économique pour la ville qui pourra attirer de nombreux touristes. Et nous n'en doutons pas !

Pour le moment les recherches se poursuivent. Eh oui, le risque d'effondrement n'est pas nul et le maire se doit d'être prudent avant de s'emballer trop vite pour un projet qui ne verra peut-être jamais le jour. #Histoire