Le vendredi 29 mai 2015, le ministère de la santé argentin a émis une réglementation mettant en application la loi sur l'identité sexuelle votée en 2012. Ce qui a eu pour conséquence de rendre gratuit dans les hôpitaux argentins, les changements de sexe et les traitements hormonaux.

Une telle couverture médicale avait déjà été considérée en 2012 lors du vote de la loi, cependant les mutuelles et les cliniques ne la respectaient pas. D'où l'émission de la réglementation, afin qu'aucune personne ne soit obligée de posséder des documents juridiques, administratifs ou autres lui conférant l'autorisation de se faire opérer, selon une agence du pouvoir juridique argentin Infojus.


La FALGBT s'est réjouie de cette nouvelle réglementation : "Cela signifie que les opérations, mais aussi les traitements hormonaux qui permettent que le corps corresponde à l'identité auto-perçue, font partie du régime de soins obligatoire", a déclaré Esteban Paulon, de la Fédération argentine de lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels (FALGBT). "Ils devront être couverts par les mutuelles d'entreprise, les hôpitaux publics et les cliniques privées".

Par conséquent les personnes qui s'auto-perçoivent autrement que ce qu'elles sont, pourront changer de sexe gratuitement. Le ministère leur a aussi donné le droit de changer l'indication de leurs sexes, sur leurs documents d'identités même s'ils ne sont pas opérés, il suffit qu'ils s'auto-perçoivent pour cela.

Les interventions chirurgicales consistent en la modification et/ou l'ajout et/ou la suppression de caractères sexuels primaires et/ou secondaires, afin de devenir transexuel, hermaphrodite, homme, femme ou aucun de tout cela.

L'argentine a toujours été en avance, à la pointe et un pionnier dans le domaine d'octroiment de droits aux LGBT. En effet, les Argentins furent les premiers en 2010 sur le continent américain à avoir voté des lois qui ont permis d'autoriser le mariage homosexuel, ainsi que le droit d'adoption d'enfant par un couple de même sexe. #Amérique latine #Homosexualité