L'accouchement est un acte naturel. De toutes les époques, les #Femmes accouchaient dans leurs maisons. Les sage-femmes aidaient les mères en travail. Les conditions sanitaires pouvaient laisser à désirer parfois, mais en 2015 ce problème est réglé. La situation est que l'obsession de la propreté fait en sorte que certains pays cherchent à forcer les mères à accoucher à l'hôpital. En Argentine, des femmes sont sorties dans la rue pour exiger leur droit à l'accouchement dans le confort de leur foyer. Dans le centre-ville de Buenos Aires, certaines avaient leurs enfants et la majorité étaient torses nus pour demander à l'Etat de ne pas réglementer cette étape importante du processus parental.

Publicité
Publicité

Le fait d'accoucher ou non à la maison devrait demeurer un choix personnel pour ces femmes. Elles ne disent pas que l'accouchement dans un hôpital est une mauvaise chose, mais elles veulent pouvoir avoir la possibilité de donner la naissance dans leur lit.

Le nombre de naissances à domicile a triplé

Bien que le ministère de la Santé argentin essaie de diminuer cette pratique, les accouchements à domicile sont de plus en plus populaires en Argentine. Le nombre a triplé selon l'Association des sages-femmes indépendantes du pays.

Pour plusieurs parents, ce choix est lié au manque de respect du personnel médical dans les hôpitaux qui emportent les nourrissons pour des examens médicaux sans même laisser quelques minutes aux nouveaux parents pour profiter de ces premiers instants très importants.

Publicité

« À l'hôpital, il y a un manque de respect important sur tes choix. Les infirmiers et docteurs se limitent aux protocoles obstétriques de routine et peuvent emporter ton bébé et faire des examens sans donner d'explications », racontait un père.

L'argument principal du gouvernement est le risque que prend la mère lors d'un accouchement à la maison. En cas de complications, c'est dangereux. A l'hôpital, les protocoles sont très stricts. Les sages-femmes doivent suivre des normes et des procédures très précises. De plus, les femmes ont indiqué que l'utilisation abusive des césariennes les pousse à accoucher a la maison avec une sage-femme. #Amérique latine