Les habitants de la région du volcan Calbuco sont toujours déplacés et en état d'alerte rouge suite aux éruptions volcaniques du massif. Depuis une semaine, le volcan a eu trois éruptions et la dernière, qui s'est déroulé jeudi, a lancé une autre grande colonne de cendres à une altitude très élevée. Les autorités chiliennes attendaient ce troisième soubresaut et ont décidé de maintenir les états d'alerte au niveau le plus élevé.

Les experts en géologie ont prévu que plusieurs éruptions pourraient survenir au cours des prochaines semaines. Cette troisième en une semaine reflète une activité volcanique très importante.

Publicité
Publicité

Mais, ce n'est pas fini. Ainsi, encore une fois, suite à la sortie de la colonne de cendres dans l'atmosphère, les personnes vivant dans un rayon de 20 km ont été déplacées.

«Nous avons évacué le même territoire de 20 kilomètres qui est restreint par les alertes rouges depuis une semaine. Les deux premières éruptions avaient forcé l'évacuation de 6000 personnes », a expliqué le gouverneur de la région, Nofad Abud.

Le temps est au nettoyage

Depuis le début de la semaine, les autorités travaillaient au nettoyage des cendres qui ont couvert l'ensemble du sol chilien autour du volcan. Dans plusieurs cas, les cendres ont fait tomber des toits de maison, des granges et ont affecté les cours d'eau. Plusieurs familles avaient laissé leur maison et les ont retrouvées le toit écrasé sur le sol et de nombreux fermiers n'ont pas eu la chance de récupérer leurs bêtes saines et sauves.

Publicité

Plus de 4000 bovins ont été abandonnés.

Le réveil du volcan a envoyé des cendres qui ont se sont envolées en Argentine et en Uruguay également. Après 54 ans de sommeil, la montagne a décidé de laisser sa marque. Au total, le volcan a expulsé environ 210 millions de mètres cubes de cendres. Même si les dommages matériels sont importants avec les édifices qui ont perdu les toits, les routes endommagées, il n'y a pas de victimes rapportées jusqu'à maintenant par les autorités chiliennes. Les évacuations se sont faites dans le calme et les consignes ont été respectées. #Amérique latine #Chili