La #Chine est une puissance du monde contemporain. Mais, elle doit démontrer aux pays développés qu'elle respecte les droits humains dont la liberté d'expression. Il est impensable au Canada ou en France d'aller en prison pour dessiner des images de François Hollande que « Monsieur » trouverait irrespectueuses. Sinon, bien des caricaturistes rempliraient les prisons françaises.

Mais, en Chine, c'est encore un chemin dangereux que de critiquer le pouvoir avec des illustrations. Un caricaturiste, Dai Jianyong, a par exemple réalisé un dessin jugé irrespectueux du président Xi Jinping. Il risque cinq ans de prison.

L'artiste a produit un photomontage montrant le président chinois avec les yeux fermés, le nez froncé et une moustache similaire à celle d'Adolf Hitler. Le président Jinping n'a pas aimé et l'artiste Dai Jianyong a été arrêté par la police de Shanghaï.

Où est la liberté d'expression? Il me semble que dans les pays développés, on ne fait plus attention à ce genre de "détails". La Chine a encore du chemin à faire pour recevoir le respect des autres États dans ce domaine.

L'organisme Chinese Human Rights Defenders a indiqué que « la sentence de l'artiste inculpé pour avoir provoqué des querelles et fomenté des troubles pouvait atteindre cinq ans ». Il est possible de se questionner en quoi une caricature ou un montage photographique est destiné à provoquer des querelles.

Le président n'était pas la première victime

Dai Jianyong avait fait plusieurs autres photomontages auparavant qui étaient passés sous silence. Peu connu, l'artiste s'était lui-même montré dans la même situation que celle du président. L'homme avait le droit de le faire pour tous les êtres, mais pas pour le président. En quelques jours, la police était chez l'artiste suite à la publication du fichier numérique.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Xi Jinping, une forte répression est effectuée pour éviter la transmission de tous les commentaires négatifs ou toutes les prises de position contre le régime communiste. Après avoir laissé transparaître une ouverture lors des Jeux de Pékin et de l'exposition universelle en 2008 et en 2009, la Chine régresse en terme de respect des droits humains. #Asie