La catastrophe qui a frappé le Népal récemment est un rappel que le soutien et l'aide au développement sont un devoir pour toutes les nations et citoyens du monde. Les 15 dernières années ont été marquées par d'énormes efforts de la communauté internationale afin d'atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement. Parmi les nombreux succès, l'organisation des Nations Unies a déjà signalé une diminution de la pauvreté globale, l'augmentation du nombre d'enfants scolarisés ainsi qu'une réduction de la mortalité infantile. De plus, l'accès à l'eau potable a aussi été amélioré et les investissements pour lutter contre le paludisme, le virus du Sida et la tuberculose ont permis de sauver des millions.

Publicité
Publicité

La communauté internationale travaille actuellement sur ce qui caractérisera les 15 prochaines années, la période "post-objectifs de développement". Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon a récemment publié son propre rapport personnel "Le chemin de la dignité d'ici 2030" présentant sa vision sur le développement pour la période 2015-2030.

La réalisation de cette vision d'une vie de dignité pour tous est en passe de devenir l'objectif global. Durant le Sommet sur le développement durable prévu en Septembre prochain, les acteurs décideront comment finir le travail et fixeront de nouveaux objectifs. Très probablement, la liste comprendra l'éradication de la pauvreté, la lutte contre l'insécurité alimentaire, la promotion de l'éducation et de l'accès aux soins médicaux.

Publicité

Indépendamment de ce qui a été réalisé jusqu'à présent, le défi cette fois est de veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte. La coalition action/2015, regroupant plus de 1500 organisations, est déjà activement engagée dans la promotion du hashtag #LeaveNoOneBehind sur la plupart des réseaux sociaux.



Le rôle des ONG est de plus en plus important pour la réalisation de cette vision d'une vie dans la dignité. Les plus grands objectifs exigent souvent la participation de personnes à tous les niveaux, et aucune organisation ne peut être trop petite pour aider. L'organisation des Nations Unies désire donc soutenir les groupes et organismes locaux prêts à oeuvrer pour cette vision. Attirant l'attention des médias cette semaine, l'association nouvellement formé Solidarité Humanitaire Alfityanu Luxembourg a montré que même les efforts de seulement quelques individus peuvent avoir un impact considérable sur un projet aussi large. Cette petite organisation a été créée il y a quelques mois par une poignée de citoyens européens avec l'objectif de promouvoir le développement en Afrique de l'Ouest.

Publicité

En un court laps de temps, Alfityanu a été capable de créer un partenariat avec l'ONG AAII (Institut Islamique Afro-Américaine), le FNUAP (Fonds des Nations Unies pour la population) et le centre médico-social al-Shifa Asqam dans la ville de Kaolack, Sénégal.

L'association soutient désormais activement ce centre médical local en fournissant, sur une base mensuelle, de l'aide financière, alimentaire et médicale, améliorant ainsi avec succès la vie des populations locales chaque jours. #Afrique



Des exemples comme celui-ci nous démontrent que dans la lutte contre la pauvreté, la participation de tous, à tous les niveaux, est nécessaire. Tout un chacun peut apporter sa pierre à l'édifice. Aucun projet ne peut être trop petit ou trop grand pour atteindre cette vision d'une vie dans la dignité pour tous.