Le président français est arrivé à La Havane où il a été accueilli par Fidel Castro à sa résidence lundi dernier. François Hollande a plaidé la levée de l'embargo américain lors de son entretien avec l'ex-président cubain. Le président français est le premier chef d'État des pays occidentaux à visiter l'île depuis le début de la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba.

Les représentants français ont fait l'annonce de cette rencontre moins d'une dizaine de minutes à l'avance. Cette dernière s'est fait à huis clos. Le président s'est également rendu à l'université de La Havane pour un discours au cours duquel il a exprimé les torts qu'a fait l'embargo économique américain sur le développement du territoire cubain. « Ce dernier pénalise #Cuba depuis plus de 50 ans », a-t-il affirmé.

Publicité
Publicité

Il s'est clairement positionné en faveur de la fin de ce dernier en insistant que la France ferait ce qu'elle peut pour le démanteler.

«Afin de permettre à Cuba d'être un pays entièrement présent dans le monde, l'embargo doit se terminer puisque c'est la condition pour pouvoir travailler dans l'intérêt commun de nos deux peuples», a-t-il expliqué lors d'un forum économique. Il a demandé au gouvernement de La Havane d'assouplir les règlements pour que les échanges et l'implantation d'entreprises françaises dans l'île deviennent plus faciles.

Un première visite d'un président de la République

Le passage de #François Hollande n'est pas seulement un coup de diplomatie. C'est un fait historique. C'est la première fois qu'un président français se rend en visite officielle à Cuba.

En soirée, il a rencontré le président actuel, Raul Castro, et il positionne bien la France dans le processus de rapprochement entre l'Union européenne et Cuba.

Publicité

Plusieurs contrats ont été signés lors de cette visite. La France est le dixième partenaire économique de l'île et François Hollande est bien décidé à faire en sorte que l'ouverture du marché cubain soit également profitable aux Français. Pour lui, l'influence de Cuba en Amérique latine sera un atout important pour la France qui possède un fort désir de développer ce marché. #Etats-Unis