Des Afro-Américains, des Américains blancs, des personnes d'autres pays: les manifestants étaient de plusieurs origines. Ils avaient un seul et unique objectif: demander justice pour l'arrestation brutale de Freddie Gray. Ces bavures policières sont en train de devenir un enjeu plus grand que de simples tensions raciales. C'est devenu une question de respect entre la population et les communautés qui devraient être protégées. Malgré le couvre-feu, les gens sont sortis dans les rues pacifiquement avec de la musique.

Cette sortie s'est déroulée 24 heures après l'annonce des poursuites pour homicide involontaire contre les six policiers présents lors de l'arrestation. Quelques arrestations ont été effectuées au cours de la manifestation. Le gouverneur de l'État du Maryland, où se trouve Baltimore, a appelé au calme et a demandé de faire une « journée de prière et de paix. Je prie pour que dimanche soit un jour de réflexion sur la manière que nous allons nous comporter comme société au cours des mois à venir », a commenté Larry Hogan.

Ainsi, les résidents ont tenu à démontrer leur soutien à la famille de Freddie Gray. Il est évident que le sujet dépasse maintenant les tensions raciales. « Il faut que les policiers arrêtent de se croire plus puissant que les citoyens avec des gestes violents », a raconté un manifestant désirant garder l'anonymat.

Les policiers libres sous caution

Suite au paiement des cautions qui variaient de 250.000 et 350.000 dollars, les six policiers sont en liberté en ce moment. Les manifestations et les démonstrations de gestes de frustration inquiètent les autorités quant à la sécurité des policiers. Les communautés afro-américaines ne peuvent se faire justice elle-même, malgré leurs frustrations. Les policiers passeront devant la justice le 27 mai prochain.

Les politiciens marchent sur des œufs. Des manifestations ont été organisées dans des villes voisines comme Washington et New York. Le fantôme de Ferguson est toujours présent et il en faudrait bien peu pour que les sentiments d'impuissance et d'imputabilité fassent exploser ce baril de poudre. #Etats-Unis #Racisme