Il y a deux semaines, une marée noire a pollué tout le secteur de Santa Barbara dans l'État de la Californie. Cette fois, des hydrocarbures se sont retrouvés sur plusieurs plages dans le comté de Los Angeles. Plusieurs ont été fermées ont sont soumises à un nettoyage en ce moment. Les marées noires sont extrêmement dommageables pour l'environnement et le pétrole peut provoquer des irritations cutanées importantes en contact direct avec la peau. Ces deux événements démontrent encore les grands dangers liés au transport des hydrocarbures.

Ainsi, les plages d'Hermosa, Manhattan, El Segundo et de Redonda ne peuvent être visitées. Il est très dangereux d'entrer en contact direct avec le goudron brut qui s'est retrouvé jeudi matin sur les rives. Les pompiers du comté de Los Angeles ont indiqué à la population l'interdiction d'aller dans les eaux. Dans un message des autorités sanitaires californiennes, il est possible de voir que l'interdiction ne se limite pas à l'eau. Elle s'étend au sable mouillé car « le contact direct avec le pétrole peut causer des effets à long terme sur la santé ». Le nettoyage des plages risquent de continuer pendant encore au moins une semaine.

Ce deuxième événement lié aux hydrocarbures devraient forcer les autorités américaines à se questionner sur l'importance de mieux encadrer le transport des hydrocarbures. La marée noire de Santa Barbara il y a deux semaines étaient la plus importantes depuis 1969. La société Plains All American Pipeline, qui est responsable du déversement, est très critiquée pour son laxisme en terme de protection et prévention des écoulements sur ses oléoducs. Ce sont 400.000 litres de pétrole qui se sont retrouvés dans le Pacifique suite à l'écoulement, et la vie marine, donc l'industrie de la pêche, sera fortement affectée. Près de 200 fuites ont été enregistrées sur les installations de la société au cours des dix dernières années. Le pétrole est extrêmement dommageable et il est important de bien protéger les endroits où passent les oléoducs.

De nombreux mammifères marins et oiseaux ont été retrouvés morts près de Santa Barbara et plusieurs craignent d'en retrouver sur les plages du comté de Los Angeles. La pêche est maintenant interdite, preuve qu'un petit écoulement de pétrole a des impacts très significatifs. #Etats-Unis