Les événements qui ont causé une relance des tensions raciales suite à la mort de Freddie Gray à Baltimore ont connu un nouveau chapitre. Les six policiers ont été formellement inculpés, a annoncé la procureure générale de l'État du Maryland, Marilyn Mosby. Elle a indiqué que tous les chefs d'accusations ont été retenus dont celui de meurtre contre le jeune Afro-Américain.

Les événements survenus en avril dernier ont fait ressortir les tensions raciales déjà importantes au sein des communautés américaines. La procureure avait annoncé le 1er mai dernier son intention d'effectuer des poursuites pénales. C'est maintenant officiel.

Publicité
Publicité

Freddie Gray était mort à la suite des blessures « graves » liées à son arrestation.

Un grand jury a retenu tous les chefs d'accusation proposés par la procureure. Un chef d'accusation pour "meurtre", un pour "homicide involontaire" et un pour "mise en danger de la vie d'autrui" sont retenus. Les accusations sont effectuées en raison du fait que les violences au cours de l'arrestation et dans le fourgon sur le chemin étaient injustifiées. Il n'y avait pas de raison d'avoir mis Freddie Gray pieds et mains liés à plat ventre dans un fourgon de police, sans être attaché par une ceinture de sécurité.

Les policiers risquent des peines importantes

Le policier de 45 ans, Caesar Goodson, est le seul étant inculpé pour « meurtre résultant d'une action dangereuse pour autrui et sans se soucier de la vie humaine ».

Publicité

Il risque 30 ans de prison et peut-être plus dans le cas où les jurys cumulent les peines des autres chefs d'accusation. Les cinq autres policiers pourraient, eux, passer 10 années derrière les barreaux.

Comme la procureure Mailyn Mosby l'a mentionnée dans un point de presse, les six policiers sont innocents jusqu'à preuve du contraire. Elle est déterminée à démontrer l'utilisation injustifiée de la violence qui a conduit à la mort du jeune homme et qui provoque d'importantes manifestations. Le cas de Baltimore est en train de devenir un exemple pour démontrer que les brutalités policières ne seront plus tolérées aux États-Unis. #Etats-Unis #Racisme