L'interminable sécheresse dont souffre la Californie ne se termine pas. Elle continue, continue et... continue encore. Le mois de janvier a été le plus sec jamais enregistré dans l'histoire de la région américaine et les lacs sont en train de se vider petit à petit. Les Californiens sont soumis à des mesures plus sévères pour diminuer la consommation d'eau des citoyens, mais cela ne semble pas suffisant. Plusieurs organismes tirent l'alarme pour que les autorités soient encore plus sévères. La nappe phréatique risque d'être complètement à sec d'ici moins d'un an si les résidents n'apprennent pas à modifier leurs habitudes.

L'hydrologue Jay Famiglietti, chercheur pour l'un des laboratoires de la NASA, a écrit une lettre ouverte dans le Los Angeles Times afin d'inciter le public à diminuer leur utilisation. Le terme « or bleu » n'est plus une simple expression en Californie, c'est une réalité. L'eau douce s'y fait extrêmement rare dans la nature. « Nous avons passé le point de l'alarme, c'est une urgence. Il y a de l'eau pour répondre pour moins d'un an. Ensuite, les réserves seront à sec », a-t-il écrit.

Les réserves souterraines presque à sec

Les agriculteurs qui consomment presque 80% de l'eau en Californie doivent trouver une alternative à l'utilisation des eaux souterraines. Plusieurs signes à la surface démontrent que les aquifères (système des eaux souterraines) sont en train de perdre leur contenu. Le pompage effectué par les agriculteurs a des conséquences importantes. Les routes et les vallées perdent 30 cm d'altitude par année en raison de la disparition de l'eau dans le sol.

Les nouvelle mesures d'urgence mises en place par le gouverneur ne touchent pas les agriculteurs qui sont pourtant les plus importants consommateurs. Ainsi, une réduction de 25% demandée aux citoyens ne vaut que pour 5% de la consommation totale. Une goutte dans l'ensemble de la consommation en eau.

Les Californiens utilisent 70% de leur eau pour l'arrosage de plantes, pour les piscines, laver leur voiture et d'autres choses du genre. Ces gestes doivent être stoppés ou du moins diminués afin de se concentrer sur une utilisation de l'eau essentielle sans quoi, la sécheresse deviendra très grave. #Etats-Unis