L'homme qui a revendiqué les attentats de janvier dernier dans les locaux de Charlie Hebdo est hors d'état de nuire. Nasser Al-Ansi avait pris le crédit des attentats pour le groupe armé islamiste Al-Qaïda lors des événements bien connus qui ont secoué le monde occidental. Al-Qaïda dans la péninsule islamique a confirmé la mort de l'homme tué par un drone au #Yémen selon le Centre américain de surveillance des sites islamistes.

Abou al-Miqdad al-Kindi a confirmé la mort de l'homme dans une vidéo de 11 minutes diffusée sur Twitter. Dans le vidéo, il mentionne que « Ansi a été tué par un raid de drone à Moukalla, une ville du Hadramout au Yémen, en avril avec son fils et six autres combattants ».

Des enregistrements remarqués

Ce dernier était bien connu des autorités pour être apparu dans plusieurs vidéos, dont celle du 14 janvier 2015 qui revendiquait l'attaque de #Charlie Hebdo en parlant au nom des frères Kouachi. C'est lui qui avait affirmé que l'attentat avait été commis pour venger Mahomet. Nasser Al-Ansi était un stratège militaire important pour le groupe islamiste.

Parmi ses autres sorties vidéos qui avaient été très remarquées, celle de décembre 2014 avait attiré l'attention des Américains particulièrement. Il avait remis l'entière culpabilité des exécutions de deux otages à Barack Obama.

Les Américains responsables ou non de cette mort?

Il est difficile de rendre les Américains responsables de cette mort, mais ils sont les seuls à utiliser les drones dans cette région. Cependant, les États-Unis n'ont confirmé aucun geste. D'une manière ou d'une autre, une pièce importante de la direction des groupes islamistes dans la Péninsule arabique est maintenant éliminée.

L'homme avait un lourd historique dans le mouvement islamiste. Il avait été en contact avec Oussama Ben Laden, avait été au Cachemire, en Afghanistan et en Bosnie. Il était très actif dans le groupe et son influence était forte. Les victimes des attentats de Charlie Hebdo peuvent désormais se sentir vengées, même si la mort de ce dirigeant n'est qu'une petite avancée dans la guerre contre le terrorisme. #Etat Islamique