Beaucoup moins médiatisés que les progénitures royales de Grande-Bretagne, les descendants des monarchies européennes sont pourtant nombreux. Depuis 2001, ce sont 13 nouvelles naissances royales que l'Europe a célébrées. Parmi elles, une majorité de filles.

Des Pays-Bas à l'Espagne: Les reines de demain

La première à avoir ouvert le bal est la petite Elisabeth de Belgique, née en 2001. Fille du roi Philippe, elle serait amenée à prendre sa succession en cas d'abdication et à devenir la future reine du pays. Aujourd'hui âgée de 14 ans, l'adolescente a deux frères et une sœur mais gardera la première place dans l'ordre de succession au trône car celui-ci suit l'ordre des naissances.

Publicité
Publicité

En effet, la Belgique a adopté récemment une nouvelle règle de dévolution du trône, comme l'ont fait également les monarchies suédoise et hollandaise. Désormais, la transmission se fait selon la règle de primogéniture "absolue", sans distinction de sexe. En quelque sorte, premier né, premier servi. Une révolution dans les cours d'Europe où jusqu'alors, les filles avaient peu de chance d'accéder à la couronne. La dévolution se faisait en effet sur la tête de l'aîné des enfants mâles, puis de ses frères, puis, le cas échéant, de l'aînée des filles.

En Hollande, malgré la tradition, le pays n'a plus connu de roi depuis 1890, faute de naissance masculine. Ce n'est qu'a l'abdication de la reine Beatrix en 2013 que son fils Willem Alexander a accédé au trône. Une présence masculine qui sera de courte durée dans l'histoire du pays puisque le roi est l'heureux papa de la princesse Catharina-Amalia, âgée de 12 ans.

Publicité

En Espagne, la descendance est exclusivement féminine : Nées en 2005 et 2007, Leonor et Sofia, petites-filles du roi Juan Carlos Ier et filles du prince Philippe sont les deux seules héritières de la Couronne. Si l'aînée ne peut accéder au trône, ce sera le rôle de sa petite sœur qui deviendra alors Reine d'Espagne. Là aussi, le futur s'écrira au féminin.

En Norvège, point de garçon chez les aînés. La princesse Ingrid Alexandra née en janvier 2004 passe ainsi devant son frère Sverre Magnus, né en 2005.

Sans compter la petite nouvelle arrivée hier à Londres et dont on ne connaît toujours pas le prénom, la plus jeune héritière royale est suédoise : La princesse Estelle de Suède, duchesse d'Östergötland née le 23 février 2012 à Solna, est le premier enfant de la princesse héritière Victoria. Elle se place juste derrière sa mère dans l'ordre de succession au trône, et devant son oncle le prince Carl Philip.

Un petit roi au Danemark !

Face à toutes ces reines en devenir, deux seuls héritiers mâles : Georges, le Royal baby numéro 1, né en juillet 2013, et le jeune héritier du Danemark, Christian Valdemar, âgé de 10 ans. Petit- fils de la reine Margrethe II et fils de l'héritier Frederik, son Altesse royale aura véritablement une place de roi dans cette future monarchie européenne, presque exclusivement féminine. #Enfance