Les cartels de la drogue ont décidé de se montrer plus offensifs dans la région de Jalisco. Dernièrement, des embuscades avaient provoqué des morts au sein des forces policières. Le cartel « Nouvelle Génération » avait annoncé ouvertement son intention de s'imposer. Il semble tenir promesse. L'État de Jalisco et Guadalajara ont été pris en otage par les trafiquants qui ont incendié de nombreux autobus dans la deuxième ville en importance au #Mexique. Il y a 26 routes de transports en commun qui ont été bloquées dans la journée de vendredi.

Le gouverneur de l'État de Jalisco, Aristoteles Sandoval Diaz, a insisté sur le fait que le calme n'était pas revenu et que les trois paliers de gouvernement (municipal, provincial et federal) travaillaient pour ramener un climat de paix dans la métropole de 4 millions de personnes. Lors de son point de presse pour faire une mise à jour de la situation, il a indiqué que « 29 blocages ont été faits, 26 routes de transport sont bloquées, 3 tentatives de blocages de routes ont été défaits, 19 municipalités sont affectées, 15 personnes ont été arrêtées, 7 sont mortes, 15 sont blessées, 16 stations-services et 11 banques ont été attaquées ».

Une réaction à des arrestations de membres des cartels

Il semble que ces attaques de trafiquants de drogue sont une réponse à la suite d'une série d'arrestations effectuées par les forces policières fédérales dans la cadre de l'opération « Operativo Jalisco ». Le gouverneur de l'État a insisté sur le fait que les citoyens devaient rester chez eux et ne pas considérer d'autres sources d'informations non-confirmées comme étant véritables. La situation est grave et les alertes sont toujours très élevées.

Plusieurs voies de circulation importante ont été affectées comme l'autoroute Periferico. Le gouverneur a mentionné que « ces temps ne sont pas et ne seront pas faciles. C'est une période difficile pour l'État de Jalisco dans sa lutte contre les groupes criminalisés ».

C'est une journée noire pour la ville de Guadalajara qui avait été relativement épargnée par la guerre contre les cartels qui sévit depuis plusieurs années au Mexique. #Amérique latine