Les migrants d'Amérique centrale qui se dirigent vers les États-Unis doivent obligatoirement traverser le #Mexique pour que leur rêve américain se transforme en réalité... ou en possible réalité. C'est cet espoir qui fait en sorte que des milliers de migrants se soumettent à l'extorsion et aux menaces de groupes criminalisés sur le train « La Bestia ». Le 7 mai dernier, les autorités mexicaines ont annoncé la libération d'une centaine de personnes prisonnières des cartels.

Principalement originaires du Guatemala, du Honduras, du Nicaragua et du Salvador, ces hommes, femmes et enfants se font menacer et les groupes criminels leur font payer des droits de passage. Pas d'argent, pas de passage. C'est leur réalité au moment où ils embarquent dans ce train. Le trafic de migrants est très important au Mexique. Parmi les personnes libérées aujourd'hui, certaines venaient depuis l'Inde pour se diriger vers le territoire américain.

Les autorités ont défait un réseau de trafiquants d'êtres humains suite à la délation effectuée par un Guatémaltèque qui s'était échappé après plus d'un mois de détention. « Grâce aux informations obtenues par cette personne, nous avons pu arrêter plusieurs personnes qui seront accusées d'avoir détenu des individus contre leur volonté », a affirmé le porte-parole de la Commission de sécurité.

Des femmes enceintes et des enfants parmi les détenus

Si les groupes criminels s'attaquaient aux personnes pouvant se défendre seules, mais non. Des enfants et des femmes sur le point de donner naissance étaient du groupe. Les enfants sont spécialement recherchés car les parents feront tout pour les retrouver. Ils sont des déclencheurs faciles à utiliser pour les criminels.

« Toutes les personnes ont été menacées afin qu'elles donnent leur numéro de téléphone afin que les criminels puissent s'exécuter dans les menaces d'extorsion », ont raconté les policiers mexicains. Les histoires d'horreur sur « La Bestia » continuent de s'accumuler avec environ 200.000 migrants par année qui tentent leur chance en recherche d'une vie meilleure qu'ils ne trouvent que très rarement. #Etats-Unis #Amérique latine