Plus connu sous le stimulant pseudonyme de Dread Pirate Roberts, Ross Ulbricht se présente sur son profil LinkedIn comme « conseiller en investissement et entrepreneur ». Sauf que l'entreprise en question n'est plus ni moins que Silk Road, la plus importante plateforme de vente de produits illicites sur le dark web. En plus du LSD, cocaïne, héroïne et autres drogues, les acheteurs avait également la possibilité de se procurer via le site des faux papiers ou des armes. Ironie du sort, Ross Ulbricht avait été arrêté dans une bibliothèque de San Francisco, alors qu'il travaillait sur Silk Road (en français, la route de la soie).

« Ce que vous avez fait avec Silk Road a détruit notre tissu social »

Derrière son visage d'ange, ce Texan a bâti un véritable empire de l'interdit.

Publicité
Publicité

Ce vendredi, le tribunal de New York a rendu son jugement : Ross Ulbricht est condamné à deux peines de prison à vie et trois autres peines de cinq, quinze et vingt ans pour blanchiment, trafic de stupéfiants, piratage informatique et entreprise criminelle, le tout sans possibilité de libération conditionnelle.

« Le principe de Silk Road était d'être au-dessus des lois. Dans ce monde que vous avez créé, la démocratie n'existe pas. Vous étiez le tant redouté Pirate Roberts, le capitaine du navire. Vous avez appliqué vos propres lois. Ce que vous avez fait avec Silk Road a été extrêmement destructeur pour notre tissu social », a déclaré la juge Katherine Forrest lors de l'annonce du jugement. Malgré les nombreuses tentatives d'Ulbricht de voir sa peine réduite « pour vivre tranquillement ses vieilles années », le tribunal n'a fait aucune concession et espère aujourd'hui que la condamnation de Ross Ulbricht sera un exemple.

Publicité

De son côté, il semble que la défense n'ait pas joué la bonne carte face aux preuves évidentes détenues par les tribunaux. Selon eux, Ross Ulbricht, arrêté en 2013, n'était qu'un bouc émissaire, « la victime d'un important système de piratage ».

Plus d'1,5 million de transactions illégales

Aujourd'hui fermée par le FBI, la plateforme Silk Road a été en service sur le réseau Tor pendant plus de deux ans entre 2011 et 2013. Le logiciel Tor (pour The Onion Router) permet à quiconque de naviguer sur #Internet de façon anonyme, sans dévoiler son adresse IP. Il fonctionne sur un système de « nœuds » qui renvoient votre localisation aux quatre coins du monde via des relais.

Près de 100 000 acheteurs ont pu acquérir des produits illicites anonymement grâce à la monnaie virtuelle du bitcoin et à plusieurs systèmes de cryptage. En tout, ce sont plus d'1,5 million de transactions illégales qui ont été effectuées via Silk Road. Devenu l'un des sites les plus célèbres sur le dark web, « l'eBay de la #Drogue » aurait amassé près de 183 millions de dollars par an (environ 164 millions d'euros). Ross Ulbricht, lui, aurait gagné près de 18 millions de dollars grâce aux ventes réalisées sur Silk Road. #Etats-Unis