Le jeudi 28 mai, le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki Moon a reçu un doctorat honorifique de l'université catholique de Louvain, en #Belgique. Le diplôme est une façon de reconnaître, non seulement le travail du secrétaire général, mais aussi de tous les employés des Nations Unies. La cérémonie avait une double signification puisque 2015 marque le soixante-dixième anniversaire de l'ONU, et Paul-Henri Spaak, le premier homme à devenir président de l'assemblée générale des Nations Unies en 1945 était Belge.

Le secrétaire général Ban Ki Moon a ensuite félicité la Belgique ainsi que ses acteurs politiques pour les efforts et la participation dans les projets de développement. En effet le dévouement de la Belgique en matière de développement a été remarquable.Le pays a aussi récemment promis plus de personnel pour les missions de maintien de la paix.

#action 2015 : une campagne globale !

Ban Ki Moon a ensuite introduit à son audience la nouvelle campagne #action2015. Comme il l'a expliqué, les pays en voie de développement ont fait d'énormes progrès durant la poursuite des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Cependant le travail est loin d'être terminé.

La pauvreté touche encore beaucoup trop de personnes dans le monde et les inégalités demeurent dans un grand nombre d'endroits. 2015 est donc l'année où la communauté internationale a décidé de mettre en place des programmes d'actions globales afin de finir le travail, et avec l'espoir un jour de mettre fin à la pauvreté de manière définitive.

La campagne veut faire appel à la participation des citoyens du monde entier. Et cet appel semble avoir été entendu, des personnes issues de tous les pays ont répondu. Non seulement en participant dans des actions locales de développement, mais aussi en partageant photos et vidéos sur les réseaux sociaux sous le hashtag #Action2015.

L'Organisation des Nations Unies a aussi relevé le défi.

2015 : une année très chargée !

Cette année verra l'organisation de trois événements majeurs afin de préparer un plan d'action de développement durable pour les 15 prochaines années. En juillet, tous les acteurs majeurs se réuniront à Addis-Abeba, en Éthiopie, afin de finaliser les accords financiers favorables au développement durable.

Ensuite à New York en septembre, aura lieu la conférence la plus importante de la décennie durant laquelle la communauté internationale établira un programme pour le développement durable. Il a déjà été annoncé que les objectifs de développement durable remplaceront les objectifs du Millénaire. Comme l'a souligné le secrétaire général, le but est de finir le travail, mettre en place des institutions efficaces, créer des sociétés stables et réaliser cette vision d'une vie dans la dignité pour tous.

Au mois de décembre, Paris accueillera la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques. L'événement marquera 20 ans de négociations des Nations Unies et cherchera à réaliser une transition réussie vers des sociétés modernes à faibles émissions de carbone. La mise en œuvre de normes juridiques applicables sur tous les grands émetteurs de GES devrait être le sujet majeur des négociations.

Alors que 2015 est sûr d'être une année chargée en matière de développement et de défis, nous devons également garder à l'esprit que le contexte international actuel ne facilitera pas la tâche. En effet, 50 millions de personnes ont été déplacées durant les derniers conflits en Syrie, au Yémen et ailleurs, amplifiant davantage les problèmes de pauvreté, de santé et d'éducation. Il est cependant possible d'espérer que ces actions globales auront les effets positifs attendus.

Comme l'a dit le secrétaire général, nous sommes « la dernière génération qui puissent arrêter le changement climatique avant qu'il ne soit trop tard et la première avec une chance réelle de mettre fin à la pauvreté ». #Ecologie