Djokhar Tsarnaev s'est prononcé pour la toute première fois de son procès mercredi 24 juin, lors d'une confrontation avec les proches des victimes des attentats du Marathon de Boston, dont il a été reconnu formellement coupable.

Une prise de conscience tardive

Le jeune Américain a exprimé des regrets pour ses agissements le 15 avril 2013, ayant entraîné la mort de 3 personnes et 264 blessés suite à un attentat à la bombe dans les rues de Boston. « Je voudrais présenter mes excuses aux victimes ainsi qu'aux survivants », a-t-il déclaré à la suite d'une série de témoignages émouvants des familles toujours en deuil, deux ans après la mort de leurs proches.

Publicité
Publicité

Un changement d'attitude frappant de la part du jeune terroriste, qui au début de son procès, il y a 5 mois, semblait convaincu de ses actes et osait même narguer les magistrats responsables de son dossier.

Un procès sous haute émotion

La confrontation tant attendue avec les familles et proches des victimes a eu lieu dans le tribunal de Boston, ou une vingtaine de personnes ont pu faire entendre les peines et les souffrances qu'elles vivent encore à ce jour. Des témoignages marquants auxquels le jeune terroriste ne semblait plus insensible, prenant pour la première fois du procès conscience de la gravité de ses actes.

Deux des témoignages ont particulièrement ému l'audience, d'abord celui de Krystle Campbell, mère d'une jeune fille tuée dans les attentats qui a tenu a rappeler l'entière responsabilité des frères Tsarnaev dans la mort de sa fille, et le témoignage du père de la plus jeune victime de l'attentat, Martin Richard, jeune garçon de 8 ans tué lui aussi par les deux terroristes.

Publicité

La peine de mort confirmée

Djokhar Tsarnaev, 21 ans, a été formellement reconnu coupable de complicité terroriste par la Cour fédérale du Massachusetts et condamné à la peine de mort par injection létale. Une sentence prononcée devant le tribunal de Boston par le juge George O'Toole, confirmant ainsi le vote du jury qui s'était prononcé pour la même peine en mai dernier. Tamerlan Tsarnaev, 25 ans, le frère du condamné également reconnu coupable de #Terrorisme, est lui décédé à la suite d'un échange de tirs avec la police, quatre jours après les attentats. #Etats-Unis