Les Forces armées révolutionnaires colombiennes (FARC) sont en train d'effectuer des gestes dangereux pour l'environnement et qui risquent de mettre en danger les négociations de paix qui se déroulent en ce moment à Cuba. Le déversement des quelques 740 000 litres de pétrole à Puerto Asis polluera la zone et aura des effets néfastes à court et long terme. Il démontre une incohérence du groupe armé. Les discussions qui avancent à Cuba durent depuis deux ans et demi et ces actes de vandalisme seront amenés à l'attention des négociateurs.

Des avancements ont été effectués dernièrement avec l'annonce d'une commission de la vérité.

Publicité
Publicité

Cependant, depuis quelques semaines, des gestes de sabotages de la part des FARC semblent se multiplier. Ce déversement de pétrole est important. Ces ressources naturelles sont gaspillées en plus de voir des zones être polluées. Une action hautement condamnable pour les autorités colombiennes.

Le gouverneur de la province où le geste s'est produit, Jimmy Diaz, a indiqué que « les chauffeurs des camions-citernes ont été arrêtés par les FARC et ont été obligés par les soldats de vider le contenu dans la nature. Ce geste risque de polluer les ressources en eaux du secteur ». Les véhicules étaient remplis de 740.000 litres de pétrole brut.

Des gestes condamnés par le ministère de la Défense

Le gouvernement colombien a réagi très rapidement à ces actes de vandalisme. Le ministère de la Défense a indiqué sur les réseaux sociaux que « ces actions polluaient non seulement les ressources naturelles, mais en plus les communauté où cela a été effectuée ».

Publicité

Les responsables ont souligné que ces actes allaient être rapportés aux personnes qui négocient en ce moment à La Havane.

Les FARC, à leur tour de montrer de l'incohérence

Le groupe se plaignait d'une incohérence du gouvernement la semaine dernière, c'est à leur tour d'agir de la sorte. Les gestes des derniers jours sur des tours électriques qui ont privé le port de Buenaventura d'électricité, l'explosion qui a privé la municipalité d'Algeciras d'eau potable et maintenant ce déversement pétrolier, démontrent le manque de cohérence du groupe. Il est temps que les autorités des deux groupes contrôlent les troupes pour assurer un accord de paix dans ce conflit qui tarde à se résoudre. #Amérique latine