Le dictateur communiste nord-coréen Kim Jong-un a affirmé que les progrès scientifiques de son pays, qu'il dirige d'une main de fer depuis 2012, ont permis de trouver un médicament qui peut guérir le sida et d'autres maladies - bien souvent mortelles - comme le cancer et le virus Ebola, entre autres.

Publicité

Le « Kumdang-2 », un remède miracle injectable

L'information particulièrement surprenante a été révélée par la Korean Central News Agency of DPRK, l'agence de presse officielle de la République populaire et démocratique de Corée, dirigée totalement par le pouvoir et qui sert surtout d'organe de propagande du régime dictatorial.

Publicité

Selon elle, le remède miracle se compose de ginseng et d'autres ingrédients tenus secrets. Une formule qui serait jalousement gardée par Kim Jong-un en personne. Il aurait lui-même supervisé son élaboration.

Le jeune leader nord-coréen Kim Jong-un, âgé de 32 ans, a déclaré que le médicament « Kumdang-2 » est injectable. Ce que confirme le docteur Jon Sung Hun, un médecin nord-coréen :« L'injection est faite à partir d'extraits de composés complexes. Elle est reconnue pour guérir différentes maladies malignes et prévenir les épidémies. »

Bien entendu, cette annonce - qui semble totalement fantaisiste - est à prendre avec d'énormes pincettes. C'est le moins que l'on puisse dire. La mégalomanie de Kim Jong-un est connue dans le monde entier.

La #Corée du Nord est le pays le plus fermé au monde.

Publicité

C'est une gigantesque prison à ciel ouvert où vivent 25 millions de personnes qui n'ont pas accès au téléphone, à Internet ou aux relations postales avec l'extérieur.

Un autre tyran prétendait avoir trouvé un remède contre le sida

Kim Jong-un n'est pas le premier dictateur à affirmer qu'il est en mesure d'éradiquer le sida ou d'autres maladies graves.

En 2012, le président gambien Yahya Jammeh, qui a pris le pouvoir après un coup d'État en 1998, prétendait avoir trouvé un remède miracle contre le sida - un mélange d'herbes bouillies - qui aurait permis la guérison de 68 personnes atteintes du VIH. Le tyran africain affirmait également être en mesure de guérir l'asthme, l'hypertension artérielle et le diabète.


#Médecine