Une organisation nommée « Ansar Baît Al Makdes », alliée du plus grand organisme terroriste à l'heure actuelle, Daech, a publié ce lundi 8 juin une vidéo illustrant l'exécution d'un individu de nationalité égyptienne accusé d'espionnage au profit du gouvernement égyptien au Sinaï, dans le Sud du pays.

Une exécution, une balle en pleine tête !

La vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre un terroriste membre de Daech tirant une balle dans la tête d'un homme de nationalité égyptienne venant d'avouer qu'il essayait d'espionner l'organisme en faveur de la police égyptienne. Aucun communiqué de presse n'est encore publié par le gouvernement égyptien et l'identité de la victime n'est pas encore confirmée pour les médias.

Publicité
Publicité

Le même incident s'était déjà produit jeudi dernier en Lybie. La branche libyenne de Daech en Lybie avait aussi exécuté un soldat de l'armée libyenne jeudi dernier pour les mêmes motifs !

Capturé par les terroristes dans l'axe de Ras Al-Hilal près de Derna à l'est du pays, le soldat volontaire nommé « Abd El Nabi AL Charghawi » a été décapité publiquement après la prière sur la place de l'ancienne mosquée. Des habitants de la ville de Derna ont témoigné de l'incident et confirmé l'exécution du jeune soldat.

La ville de Derna a été déclarée comme zone sous contrôle du gouvernement libyen au mois de mars dernier. Des sources ont assuré que les milices armées islamistes de Daech avaient quitté leurs bastions. Cependant, cette exécution témoigne du retour en force des groupes terroristes qui sèment la peine, la mort et la destruction là où ils débarquent.

Publicité

Après s'être emparé d'une base militaire et de huit avions de chasse, Daech pose la main sur des zones sensibles en Libye tels que Syrte.

Mettre un terme à ce cauchemar

Le général américain John Hesterman , qui dirige les opérations de la coalition menées par les Etats Unis, a déclaré vendredi dernier que « les bombardements ont permis de tuer plus de 1000 combattants terroristes par mois et que les raids aériens ont un effet profond sur l'ennemi. »

De nombreuses victimes, mais qui ne mettent pas un terme à la guerre. Les djihadistes semblent être très bien équipés, très bien entrainés et ayant une culture de la région qui leurs donne un avantage par rapport aux forces de la coalition. Les forces locales syriennes, iraquiennes ou encore libyennes défendent de leurs côtés leurs pays mais les efforts qu'elles produisent ne semblent pas être suffisants.

L'#Etat Islamique n'est pas doté d'une armée régulière. Les techniques et les tactiques militaires que les alliés devraient utiliser pour pouvoir en faire face ne doivent pas être régulières non plus. Depuis la création de cet organisme terroriste en 2011, des millions de personnes ont été tuées. Il est temps de mettre un terme à ce cauchemar.

Le sommet du G7 semble prometteur et c'est pour le mieux : il faut agir en toute urgence et il faut agir en toute efficacité. #Daesh