Depuis des mois, des négociations étaient en cours entre Paris et Moscou concernant la possible livraison des portes hélicoptères de type Mistral. Mais d'après le journal d'informations russes en langue française, Sputnik, la France aurait pris la décision de ne pas livrer ces navires à la #Russie.

L'histoire des Mistral russes

En juin 2011, la société française de construction navale, DNCS/STX, a signé un contrat avec la marine russe prévoyant ainsi la construction de deux bâtiments de projection et de commandement, autrement appelé Mistral.

La livraison du bâtiment le Vladivostok, à la marine russe, aurait dû se faire à l'automne 2014.

Publicité
Publicité

Mais cette livraison a été interrompue par le Président Hollande à cause du rôle ambigu de la Russie dans les événements en #Ukraine. Depuis, les Etats-Unis sont intervenus afin que cette vente ne se fasse pas quitte à ce que l'OTAN rachète ces navires, ceci afin de limiter la puissance navale russe en Mer Noire.

Une vente finalement annulée

Aujourd'hui, les autorités françaises ont finalement pris la décision de ne pas vendre les mistrals au Kremlin, même si cela allait se faire par une compensation financière de 1.5 milliard de dollars. Le Ministre de la défense, Jean-Yves le Drian, a expliqué que les positions de la Russie vis-à-vis de l'Ukraine n'ont toujours pas changées depuis l'intervention du Président de la République, en automne dernier et donc la vente des navires de guerre ne peuvent être réalisés dans ses conditions.

Publicité

De plus, le Ministre de la défense a ajouté qu'il serait heureux si les Etats-Unis acceptaient de racheter les navires. Mais Washington n'a toujours pas répondu à son offre et surtout, il faut rappeler que ces navires ont été construits conformément au standard de la marine russe rendant donc de ce fait la revente plus difficile à un autre pays.

Une nouvelle sanction contre la Russie

En conclusion nous pouvons penser que la position de la France constitue une nouvelle sanction envers la Russie. Car ce n'est pas avec deux nouveaux navires de guerre, qui plus est des porte-hélicoptères, que Moscou va réellement peser une menace contre l'intégrité des frontières maritimes ukrainiennes alors que l'annexion de la Crimée s'est faite bien avant la décision de ne plus livrer les Mistrals à la Marine Russe. #François Hollande