Les enquêteurs maliens ont entrepris des recherches, malgré le manque de revendication, à propos de l'attaque de Sévaré. Des otages séquestrés qui ont comptés 13 morts, parmi lesquels 5 employés à l'ONU. Les suspicions des #Enquêteurs maliens se sont dirigées, ce lundi, vers un groupe allié récent, à Ansar Dine. Le FLM (Front Libération du Macina) qui ferait allégeance aux jihadistes.

Des adresses et des numéros de portables ont été retrouvés par les enquêteurs. Des preuves qui ont été prélevées sur les corps des terroristes, au cours de la riposte des forces maliennes. #Affrontement qui a eu lieu au centre de Sévaré, à l'hôtel Byblos, le 7 août.

Publicité
Publicité

En référence à une source rapprochée, selon l'AFP.

Des informations qui facilitent l'avancé des enquêtes, a confirmé cette même source de Sévaré, dans la capitale Bamako. Les probabilités se précisent sur le mouvement Libération de Macina .

Un nom, Tamboura  mentionné sur la carte d'identité récupérée sur l'un d'entre eux. Un inconnu qui serait issu de Téninkou, une petite agglomération de la zone du Macina (centre Mali).

Des soupçons lourds accablent le #FLM, dont la méthode est de conforter sa réputation par tous les moyens. Un groupe terroriste qui recrute principalement à l'intérieur de la communauté peule. Allié aux juhadistes d' #Ansar Dine, eux-mêmes liés à Al-qaïda qui a dirigé le Nord du pays depuis près 10 ans, en 2012. Le FLM apparaît au début 2015. 

Limitrophe aux régions du Nord, Sévaré a déjà fait l'objet d'une intervention militaire internationale, en 2013, dans le but de chasser les #jihadistes.

Publicité

Opération orchestrée à l'initiative des force françaises. Après 4 jours de prise d'otages planifiée, le mode opératoire des assaillants se dévoile. Un nombre inconnu d'individus, ciblés par l'intervention de l'armée malienne.

Des impacts de balles ont atteint l'Hôtel. Débuté aux alentours de 05H00, l' #attaque des terroristes a visé les lieux, dans lesquels étaient rassemblée une équipe technique de la Minusma, Mission de l'ONU au #Mali. Le bâtiment a été encerclé par les militaires. Une première tentative pour libérer les #otages dans l'après-midi, selon la source. Riposte des #assaillants, avec deux soldats tués et deux blessés. Excécution d'un #terroriste qui a essayé d'actionner son armement explosif.

Arrivée à Bamako, en début de nuit, de l'unité d'élite conduite par la Minusma. Quatre morts dans la partie adverse, plus quatre #soldats maliens, des employés à la Minusma également décédés (5) au cours du siège de vingt-quatre heures. Assaut final à 04H00, samedi pour libérer les otages restants. Des informations qui proviennent du #Gouvernement #malien, qui précise la coopération des #Forces françaises Barkhane alliées à la #Minusma pour le transport des militaires à #Sévaré.

L' #Hôtel Byblos, était méconnaissable lundi telle une scène d'affrontement : impacts de balles et d'obus, véhicules brûlés. Un bâtiment terriblement endommagé, selon la source rapprochée. #Terrorisme