Des individus interpellés au Luxembourg et en Alsace, dans une opération de démantèlement de trafic d'héroïne. Une action menée de Mulhouse au Pays-Bas, qui a servi à l'interpellation de six personnes, selon une source rapprochée, ce vendredi. Une perquisition qui permettait dimanche dernier aux enquêteurs, à Mulhouse, de découvrir dans une maison, un laboratoire. 

Un lieu qui a servi à couper puis à conditionner la #Drogue. Un seul jour aura permis, à arrêter en #Alsace, Strasbourg et Luxembourg, six suspects. Ce dimanche, cinq hommes ainsi qu'une femme, de 30 à 40 ans, passaient sous le giron de la Police. Ce qui permettait la confirmation des données publiées vendredi, dans le Républicain Lorrain.

Un réseau international de #trafic de stupéfiants, qui a été démantelé par le concours de la #police française et italienne. Les instigateurs, la mafia calabraise, a vu 17 #interpellations, parmi lesquelles 3 membres influents d'un clan, installés sur la Côte d'Azur.

L'arrestation à la gare de Strasbourg, d'un couple, a révélé le transport d'un Kilo d' #héroïne. Simultanément en Alsace, trois interpellations, alors qu'au Luxembourg un homme était arrêté grâce au concours des autorités locales. Un individu qui habitait dans un logement servant comme base de retraite au réseau. Son extradition vers l'Hexagone à été prévue.

La #perquisition de Mulhouse a permis aux policiers de saisir des armes : pistolet-mitrailleur 9 mn, fusils à pompe, munitions, avec d'autres effets, dont cinq kilos d'héroïne, des produits de coupe, caféine et paracétamol, pour 20 kg. S'ajoute à cette prise 20 000 euros, de petites coupures et des voitures.

Les faits retenus lors de la mise en examen : trafic, association de malfaiteurs, par le parquet de Thionville, en Moselle. Mercredi les deux suspects initiaux ont été déférés, pour être mis en détention provisoire. Trois autres suspects principaux, ont également été #déférés, d'après le #parquet de Thionville. Des chefs d'accusation identiques.

Des forces de police judiciaire qui ont su collaborer, en Moselle, Strasbourg et Mulhouse, suivies de la brigade en recherche et intervention strasbourgeoise.

C'est au cour de l'hiver dernier que l'enquête a démarré, après l'ouverture d'une information judiciaire au parquet de Thionville. Une saisie de 20 kilos de produits de coupe était alors réalisée par les douaniers. Ce qui permettait le rapprochement avec une précédente affaire de #drogue, pendant l'été 2014. Des "go fast", de l'Est de l'Hexagone aux Pays Bas étaient organisés, ce qui a permis aux #enquêteurs d'identifier certains suspects. #Justice #Loi