Des ambitions régionales, dans les pays arabes, inquiètent les #monarchies sunnites qui sollicitent Washington pour un armement.

Les #Etats-Unis pressés de fournir des armes aux pays du Golfe. Les ventes s'accélèrent, d'après des accords sur certaines #armes. Une déclaration de M. #Kerry, au cours d'un meeting au Qatar.

Doha était l'occasion pour John Kerry, de rassurer sur la bonne orientation de l'accord international. Une convention qui porte essentiellement sur le nucléaire iranien et qui traduit la volonté d'une sécurité régionale. Une prestation correctement perçu par ses partenaires des monarchies du #Golfe.

Il était présent lors de l'assemblée exceptionnelle des pays membres du CCG (Conseil Coopération du Golfe), avec les ministres aux affaires étrangères.

Publicité
Publicité

Des Etats qui comprennent : Emirats arabes unis, Bahreïm, #Arabie Saoudite, Qatar, Koweït, Oman.

Des rencontres qui ont permis, selon le secrétaire d'Etat, de consolider des liens pour des "formations très singulières". Notamment pour l'échange et le partage de renseignements. Il a fait mention des entretiens entre les #Etats-Unis, avec leurs alliés du Golf. Des discussions, débutées en mai, à Camp David, qui ont porté  sur le besoin d'intégrité de systèmes de missiles balistiques, dans les pays régionaux. En abordant aussi la hausse du nombre d'exercices, à répartir conjointement dans le secteur militaire.

Des exemples qui prouvent, selon lui, la volonté de renforcer la sécurité régionale, en améliorant la coopération. Enoncé fait au côté de Khaled al-Attiya Ministre aux affaires étrangères pour le Qatar.

Publicité

Une option meilleure que les autres : l'accord pour le nucléaire en Iran; énonçait ce dernier. Un #accord historique qui a été accueilli prudemment par les monarchies du Golfe. A la tête desquelles l'Arabie saoudite. Conclu à Vienne, le 14 juillet, entre les grandes puissances d'un G6 : Etats-Unis, Allemagne, France, Chine, Royaume-uni, Russie. Dans l'encadrement de l'UE.

Cette #convention, étalée sur 10 ans, doit garantir en échange d'une cessation progressive et sous condition des sanctions, que Téhéran ne fera pas l'acquisition de la puissance atomique.

 

 

  #Gouvernement