New York, la ville qui ne dort jamais, fait pousser des gratte-ciel qui transforment sa ligne architecturale de façon exceptionnelle. Des building filiformes s'érigent pour servir de lieux résidentielles. Cette nouvelle génération de tours a souvent les mêmes caractéristiques. De formes extrêmement fines, exceptionnellement hautes, ces nouvelles demeures atteignent des prix extravagants. A l'exemple de 3 appartements cédés à plus de 100 millions de dollars.

Central Park est le lieu de prédilection de ces nouveaux pieds à terre. Des projets qui voient naître, au Sud du quartier, ces immenses demeures, qui se comptent sur les doigts de la main.

Publicité
Publicité

Des vues extraordinaires, à couper le souffle, au coeur du célèbre poumon Vert de Manhattan. Madison Square Park, n'est pas en reste, avec de l'autre côté de l'île, plus au Sud, les mêmes apparitions, dans une ligne de conception identique. Autre quartier élu, Uper East Side, animé d'un projet annonciateur.

"La skyline" de #Manhattan, incontournable pour caractériser se type nouveau de #gratte-ciel, qui commence juste d'apparaître sur New York. Selon la fondatrice Présidente au musée des gratte-ciel New-yorkais, Carol Willis : "dans 5 à 10 ans, ils vont se répandre très rapidement, pour changer le design de la skyline de Manhattan. Arborant de 50 à 90 étages, ces édifices hors norme, sont souvent d'une réputation internationale, vendus à des multimillionnaires, dans le monde entier. Des "appartements Trophées", estimés comme un Placement, sans compter des pied à terre très chics.

Publicité

Nombreux sont les acquéreurs qui ni séjournent pas à temps plein.

Des exceptions au coût d'un libre espace

Au 157 West, 57ème rue, la #Tour One57, dénommée la rue des milliardaires, du côté Sud de Central Park, est l'un des exemples flagrant. Exposant ses 306 mètres de hauteur, elle a été finie en 2014. Un lieu dans les nuages, à 75 étages, avec 92 appartements ultra luxueux. Elle aura été momentanément la tour résidentielle la plus élevée de New York. Détrônée par un cube ultra fin, arboré de 104 #appartements répartis dans 96 étages, à 425 mètre du sol : 432 Park; plus haut que l'Empire State Building (381 m).

Des exceptions qui traduisent les spécificités de la loi, à #New York. Le mètre carré étant, depuis 1961, limité sur un terrain défini, sauf la hauteur. En sorte, que les promoteurs peuvent acquérir légalement des droits d'immeubles, à proximité, qui n'ont pas employé toute leur surface de construction. Ils paient alors les droits de l'air, pour les améliorer, afin de construire toujours plus haut. #Investissement #Etats-Unis #Innovation