L’Europe est confrontée à une crise inédite en matière de migration. Des populations viennent du Moyen-Orient et d’Afrique. Elles fuient les dangers liés aux guerres civiles et confessionnelles dans leurs pays. Après l’Italie, Malte et la Grèce, l’Europe mais surtout la France et l’Allemagne doivent au nom des valeurs démocratiques recevoir ces populations. L’Europe est paradoxale car elle ne parle pas d’une même voix. Il y a un mouvement en faveur des migrants en Allemagne, en Espagne, à Londres où il y a des manifestations de soutien. En France, on fait ce que l’on peut. Une partie de l’Europe refuse de recevoir des migrants, cette partie c’est la Pologne, la République Tchèque et d’autres Républiques de l’Est comme la Hongrie.

Publicité
Publicité

Ces pays avancent un argument fort: ils ne veulent pas être contaminés par une migration musulmane et, sans le dire, ils estiment qu’ils ne sont pas responsables comme peuvent l’être les occidentaux dans la dégradation des structures politiques et économiques de certains pays du Moyen-Orient.

Les opinions occidentales s’interrogent : pourquoi l’#Arabie Saoudite et le Qatar ne peuvent pas recevoir les migrants ?

Des pays d’Europe de l’Est et certaines opinions en Europe occidentale se demandent pourquoi les pays comme le Qatar et l’Arabie Saoudite ne prennent pas leur part de charge dans l’accueil des migrants. On peut noter que ni le Qatar, ni l’Arabie Saoudite ne se sentent responsables de ce qu’il advient au Moyen-Orient même si certains, sur la base d’informations vérifiées ou non, disent que ces deux pays sont responsables de ce qu’il se passe au Moyen-Orient.

Publicité

Pour ma part, je n’ai ni preuve, ni information, je ne peux donc rester que dans une analyse globale et générale, à savoir que l’Europe reçoit en majorité les migrants et que ceux-ci ne se dirigent ni vers l’Arabie Saoudite, ni vers le Qatar et encore moins en direction des autres pétromonarchies du Golfe.

L’ONU doit résoudre la complexité du problème

Nous sommes dans une situation complexe, ubuesque et difficile. Selon les Nations Unies, on sait que le Qatar finance les camps de migrants en Jordanie au nom de l’humanité (ce qu’il faut noter et saluer), on sait aussi que certains pays comme le Liban ont reçu énormément de migrants syriens. Néanmoins, on peut s’interroger à haute voix et se demander pourquoi les Etats Unis et les Européens n’obligent pas le Qatar et l’Arabie Saoudite à recevoir les migrants sur leur sol. Certains analystes disent que le Qatar et l’Arabie Saoudite n’ont pas signé la convention de Genève concernant le Droit d’asile. D’autres disent que, pour des raisons religieuses opposant Sunnites et chiites, ceci n’est pas possible.

Publicité

Nous sommes donc dans une situation bizarre qui risque de ne pas trouver de solution car nous sommes dans une bataille plus confessionnelle que politique. Les Occidentaux ne veulent pas le dire car ils veulent conserver leur situation en tant que partenaire économique vis-à-vis des pétromonarchies.

Malheureusement, l’Europe, la Russie, les Chinois, les Américains se renvoient la balle et ce n’est pas comme cela qu’on trouvera une solution à la crise syrienne. Les Occidentaux accusent les Russes de soutenir Bachar en envoyant des instructeurs militaires. Les Russes répondent que, pour sortir de la crise, on ne peut écarter Bachar au début des négociations, même si cela peut être possible après. #Syrie