Le cas de la Syrie, même après de mois de conflit, reste un enjeu international. La force armée de la coalition n'a pas réussi à éradiquer l’État Islamique (EI), la #Russie est donc rentrée dans le conflit avec des frappes aériennes.

Pourquoi la Russie se décide à intervenir ?

Pour plusieurs raisons.

La première est sans doute que Vladimir Poutine sent que le port de Lattaquié peut être à lui dans un avenir proche, il lance donc très certainement ces raids aériens pour consolider son soutient à Bachar al-Assad puisqu'il lui envoyait déjà des tanks et des armes. Une fois la guerre terminée, on peut imaginer que la contre-partie de l'aide de la Russie serait un accès à ce fameux port.

Publicité
Publicité

La seconde est simple à comprendre : l'armée islamiste continue de se déployer et rien ne semble réellement l'arrêter dans son expansion. Or c'est une guerre qui se joue près des frontières russes, donc Vladimir Poutine ne doit pas avoir envie de voir cet ennemi menacer son pays ou carrément empiéter sur lui. D'où l'urgence qu'il a dû ressentir à intervenir.

La troisième est certainement plus politique. En effet beaucoup de pays sont engagés contre l'EI militairement (USA, France, Angleterre, Syrie bien sûr, Qatar…) , et Vladimir Poutine s'était contenté d'envoyer du matériel à son homologue syrien. Sauf que si la Russie veut se faire une réputation sur la scène militaire internationale ça passe aussi par littéralement faire la guerre. Et puis elle pourra aussi avoir une partie des honneurs si le conflit se termine, voir même tous les honneurs si c'est grâce à son intervention que l'EI disparaît assez rapidement.

Publicité

Qu'en pensent les autres pays ?

Alors que François Hollande et plus généralement l'#Union Européenne (l'UE) ne voulait surtout pas que Bachar al-Assad ne reste au pouvoir en Syrie, leurs propos sont plus modérés puisque le Président français a déclaré cette fois que ce problème se poserait en temps voulu. On n'est donc plus dans l'immédiateté de l’exclusion tant souhaitée par les européens.

Militairement parlant, pas sûr que cette intervention ne fasse le bonheur de tout le monde… A commencer par les USA qui n'ont pas intérêt à ce que le port de Lattaquié ne soit aux mains des russes, même si rien n'est sûr à l'heure actuelle sur ce contrôle portuaire. Deuxièmement, l'Arabie Saoudite ne doit pas être des plus heureuses non plus car c'est un pays ultra majoritairement sunnite (de la sous branche hanafite) qui finance Al-Nostra (groupe affilié à Al-Quaïda) et qui combat l'EI. Or si la Russie avec la coalition internationale parvient à faire reculer les islamistes radicaux or de la Syrie et que l'UE parvient à faire changer le président, il est possible que celui-ci soit moins favorable à l'Arabie Saoudite.

Publicité

En plus avec la guerre, les saoudiens peuvent continuer de jouer leur carte de puissance régionale et d'allier des USA, alors que si les européens parviennent à mettre en place un gouvernement qui leur est favorable en Syrie, ceux-ci se détourneront de l'Arabie Saoudite. En effet la récente affaire du jeune saoudien condamné à la décapitation, à la crucifixion et à la pourriture complète du corps sur la place publique n'a pas contribuer à faire apprécier le pays des saoudiens (tout comme les 119 décapitations au couteau en accord avec la charia, qui ont eu lieu de janvier à juin 2015).

 

Et vous, pensez-vous que les russes ont eu raison d’intervenir ?

 

 

  #Etat Islamique