Africains et citoyens du monde ont reçu une bonne dose de discours motivants sur le développement de l’#Afrique cette semaine. Le hashtag #AfDBAM2016  et les publications connexes, ont figuré parmi les tendances dans bons nombres de pays Africains. En effet, l’édition 2016 de l’assemblée annuelle du groupe de la Banque Africaine pour le Développement s’est tenue à Lusaka, capitale de la Zambie, du 23 au 27 Mai. Chefs d’Etat, dirigeants, responsables, leaders et participants venus des quatre coins du globe se sont mis d’accord sur l’urgence d’agir afin d’offrir une vie meilleure aux africains d’aujourd’hui et aux générations futures.

 

Développement de l’Afrique dans la fierté

 

Promouvoir la créativité et l’innovation fait partie des priorités de la BAD. "Ce n’est pas au fond de la mer Méditerranée que se trouve l’avenir des jeunes Africains" a clamé Akinwumi Adesina, Président de la BAD lors son discours d’ouverture. Il est impératif pour le continent de se développer afin d’offrir l’envie d’y rester et de permettre d’y vivre heureux. L’Afrique se doit de créer de l’espoir et des opportunités pour ses enfants. Ainsi, la banque a établi cinq priorités pour transformer l’Afrique à travers des objectifs à atteindre d’ici 2025. Ils s’agissent notamment d’éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains. Dans ce cadre, le New Deal pour l’énergie en Afrique a été lancé lors de cette assemblée annuelle regroupant des projets d’électrifications et d’installations d’énergies renouvelables.

 

Création d’emploi pour les jeunes

 

Une jeunesse africaine motivée constitue le fer de lance d’une croissance inclusive. Tel est l’idée générale présentée lors de la conférence débat organisée hier, 26 Mai, entre le président de la BAD et Ashish J. Thakkar, fondateur de Mara Group et Mara Foundation. Une discussion animée sur "L’#Entrepreneuriat chez les jeunes face aux défis énergétiques et au changement climatique en Afrique". Le Président a souligné l’attention particulière que la banque accorde aux relèves du continent. En effet, dans le but de créer un climat favorable à l’entrepreneuriat, la BAD consacre 5 milliards USD pour soutenir les start-up des jeunes Africains. Selon lui, la jeunesse a le pouvoir de changer l’Afrique alors, il faut lui en donner l’occasion. Quant à Thakkar, ce jeune entrepreneur connu mondialement, il mise sur la passion et la croyance qui anime les jeunes pour apporter des solutions aux problèmes du continent.

 

Pour nous qui aspirons à une Afrique prospère et inclusive, il est grand temps de crier "Le lion se réveille" (1)

 

(1) The Lion Awakes est un livre écrit par Ashish J. Thakkar, publié en Aout 2015 #Croissance économique