Alice Sadio, cette femme de courage, est la présidence de l’AFP (Alliance des forces progressistes) et leader d’opinion au Cameroun. L’AFP qui est l’union de plusieurs partis d’opposition a vu que le jour il y a de cela une dizaine d’années au #Cameroun. De par son idéologie de rassemblement et de l’amour du très haut, ce parti dont la couleur principale est l’orange s’est vu accueillir de grandes personnalités politiques en son sein à l’instar du bâtonnier Bernard Muna. Etant en pleine mutation, l’avènement de la femme dans la société aura accepté de faire une transition et de permettre à Madame Alice Sadio, ancienne secrétaire générale d’être à la tête de ce parti qui ne cesse de monter.

Publicité
Publicité

Avec sa verve et son engouement, cette femme de caractère multiplieras les campagnes électorales pour faire entendre son point de vue avec pour but de pousser les jeunesse à faire un choix libéral, juste et productif pour leur avenir.

Une idéologie commune pour une Cameroun libre

Dans sa quête de vérité et d’efforts fournis pour la population, Madame Alice Sadio permettra aux populations riveraines de mieux structurer leur environnement en organisant des journées « Opérations Douala propre » avec pour leitmotiv : volonté de nous tous, et devrait dans les prochains jours s’étendre dans tout le territoire camerounais. L’AFP regroupe en son sein des Camerounais de toutes obédiences politiques, car le chantier de construction est perpétuel et vaste. L’instauration des coffe-club est l’une de ses priorités, c'est un lieu où l’on invite des intellectuels de tous bords, des jeunes, des femmes et des futurs plénipotentiaires du Cameroun à venir s’exprimer afin de pouvoir les initier à la démocratie et aux libertés dont les préceptes restent encore à définir.

Publicité

Madame Alice Sadio mettra l’accent sur le gender sensitive que représente l’électorat féminin, car celui-ci fait automatiquement partie de la majorité des votants (plus de 50%). Selon cette activiste et combattante de tous les temps, il faudrait habituer les gens à l’idéologie du parti plutôt qu’à la personne du leader. Afin de renforcer les liens avec ses partenaires politiques, l’AFP mettra en place un pacte républicain réunissant trois partis (AFP, UDC, UFP), justifiant ainsi une seule et même cause et un même but avec ce slogan : seul c’est bien, ensemble c’est encore meilleur. Munie de ses arguments réformateurs, cette jeune femme leader espère avoir une présence massive des citoyens camerounais dans les bureaux de vote lors des prochaines échéances électorales (qui pourraient être anticipées à tout moment), pour dire non à ce régime dominé par la gérontocratie et la mauvaise gouvernance, non à la corruption et oui à la transparence, oui à l’inscription sur les listes électorales, et enfin oui à la démocratie et à la liberté de penser.

Publicité

Comme elle aime si bien le dire, les urnes ne viendront jamais à vous, c’est plutôt à vous d’aller vers elles afin de pouvoir inverser un système défaillant et sans perspective pour la jeunesse. #Internet #Politique