Le premier sanctuaire des éléphants de l’Amérique Latine ouvrira ses portes dans la région du Pantanal au #Brésil. L’installation de l’établissement sera effectuée dans une ferme de 1100 hectares, dans l’État du Mato Grosso do Sul. Il sera en mesure d’accueillir jusqu’à 50 éléphants. Les premiers habitants du sanctuaire seront 2 éléphantes dressées dans des cirques. Le sanctuaire sera entièrement financé par des ONG internationales et n’autorisera aucune visite au public.

 

Le sanctuaire des éléphants : un refuge pour sauver les éléphants maltraités

Avant d’être installées dans le sanctuaire des éléphants, les animaux passeront d’abord par un processus de réadaptation sous contrôle vétérinaire. Ce procédé est indispensable afin que chaque éléphant puisse progressivement s’habituer à vivre dans la nature et à regagner confiance.

Publicité
Publicité

Les animaux dressés par les humains souffrent généralement des conséquences de longues années d’abus, en particulier lorsqu’ils ont passé leur vie dans des cirques. Pour ce qui est des éléphants provenant des zoos, ils manquent souvent de stimulation et restent inactifs. Les deux premiers éléphants à entrer dans le sanctuaire seront Maia, une éléphante âgée de 44 ans ainsi que Guida, une autre femelle âgée de 42 ans. Elles ont chacune été relâchées d’un cirque à Bahia en 2010. Par la suite, elles ont vécu dans une ferme située dans le Sud-Est de l’État du Minas Gerais au Brésil. L’espace choisi pour servir de sanctuaire des éléphants est considéré comme étant un lieu idéal par les experts, car il est entouré de barrières naturelles, notamment par des vallées et des montagnes. Les éléphants qui habiteront dans le sanctuaire ne seront ni élevés, ni contrôlés par les humains.

Publicité

Ils seront toutefois répartis selon leur espèce et leur sexe.

 

Des contrôles nécessaires avant l’ouverture du sanctuaire des éléphants :

Afin de pouvoir ouvrir officiellement ses portes, le sanctuaire pour éléphant nécessite l’autorisation des autorités environnementales de l’État. L’élevage fait partie des activités économiques principales dans la région du Mato Grosso do Sul. De ce fait, les responsables des activités locales doivent avant tout analyser les menaces qu’un sanctuaire d’éléphants représenterait en termes de propagation de maladies, avant d’approuver le projet. L’idée de ce sanctuaire a été initiée par Scott Blais, le co-fondateur du Sanctuaire d’éléphants dans le Tennessee aux États-Unis. Il s’occupera également de diriger le nouveau sanctuaire au Brésil. #éléphant #Etats-Unis