Suite au rejet de la demande d’injonction contre le gouvernement des #Etats-Unis de la tribu Sioux de Standing Rock, Barack Obama est intervenu pour ordonner l’arrêt de la construction de l’oléoduc qui a provoqué de nombreuses protestations chez diverses tribus des Indiens d’Amérique. L’entreprise responsable a aussi été invitée à suspendre ses projets dans les alentours.

 

Une mobilisation jamais vue

Poursuivre la construction du pipeline de 1900km qui aurait traversé quatre états et coûté 2.9 milliards de dollars, aurait mis en danger des sites sacrés où sont enterrés des ancêtres de la tribu Sioux de Standing Rock et aurait menacé l’accès aux sources d’eau potable pour ses membres. "Les canalisations cassent toujours. Le pipeline va lâcher. Et en 10 minutes, ça arrivera jusqu'à l'approvisionnement en eau de la tribu.", a soutenu un représentant de la tribu. Des milliers d’Amérindiens ont ainsi protesté durant des mois, campant sur le site de construction dans une manifestation à laquelle ont pris part de nombreux militants écologistes venus des quatre coins du pays. La mobilisation pacifique a pourtant donné lieu à des violences. Le 3 septembre, les forces de sécurité de la compagnie construisant l’oléoduc ont eu recours au gaz lacrymogène et ont lâché les chiens sur les manifestants qui essayaient de faire barrage aux bulldozers.

 

Cette interruption est-elle réellement une victoire pour les Amérindiens ?

Une bataille a été gagnée certes, mais la guerre est loin d’être terminée. Bien que la tribu se soit réjouie d’avoir pu faire entendre sa voix, l’arrêt de la construction n’est que temporaire. Peu avant l’initiative surprenante d’Obama, un juge fédéral donnait raison aux partisans du pipeline. L’intervention du gouvernement n’étant pas suffisante, c’est la justice qui prendra la décision définitive. D'autres manifestations sont attendues dans les jours et mois à venir et des politiciens tels Bernie Sanders, candidat pour l’élection présidentielle américaine de 2016, ont rejoint le mouvement.

 

Pourquoi cette polémique autour de l’oléoduc ?

Les oléoducs sont bien connus pour poser des problèmes de fuites, entraînant des résultats destructeurs. Ainsi, il y a eu de nombreuses oppositions sur la voie proposée, à commencer par les agriculteurs de l'Iowa, depuis la fin de l’année 2014. Mais la plus grande source de controverse se trouve dans le Dakota du Nord, autour du pipeline qui passerait au Nord de Cannon Ball dans le Comté de Sioux, terre de la tribu Sioux de Standing Rock abritant 8000 personnes. Ainsi, l’oléoduc serait construit juste en dessous de la principale source d’eau potable de la réserve indienne. La tribu a attiré l’attention sur le fait qu’à la base, le pipeline était censé être construit bien plus au Nord mais cette idée a été abandonnée en raison de l’inquiétude sur la possibilité d’une fuite qui pourrait être nocive aux habitants de la capitale du Dakota du Nord. De plus, le pipeline traverserait des repères historiques, culturels et spirituels de la tribu ainsi que des sépultures. Ainsi, tout travail de construction nuirait à ces sites sacrés. #Barack Obama