Deux jours après l'explosion survenu à #New york, la détonation d'un colis suspect à créé la panique dans une gare du New Jersey. Deux jours à peine après la triple attaque ayant fait 38 blessés sur le sol américain (à New York, dans le New Jersey et dans le Minnesota), une nouvelle explosion a retenti ce lundi matin dans une gare du New Jersey. Selon des médias locaux et le maire de la ville d'Elizabeth (New Jersey), J. Christian Bollwage, un paquet suspect a explosé pendant que le robot démineur était en train d'ouvrir ledit paquet. Ce dernier contenait, toujours selon les mêmes sources, cinq bombes artisanales. Le colis suspect avait été découvert par des passants dans la soirée de dimanche.

Publicité
Publicité

Ces derniers avaient été interpellés par la présence de fils électrique et d'un tuyau métallique. La gare d'Elizabeth avait directement été fermée.

 

Déjà trois attaques samedi

Dans le contexte actuel et après la triple attaque survenue ce week-end aux USA, l'affaire risque en tous les cas de faire grand bruit aux #Etats-Unis. Pour rappel, ce samedi une explosion avait déjà retenti dans le quartier de Chelsea à New York. Dans le même temps, une attaque à l'arme blanche, revendiquée par l'Etat Islamique, avait fait neuf blessés dans un centre commercial de St. Cloud, ville sise dans le Minnesota. Une deuxième bombe, qui n'avait heureusement pas explosé, avait été retrouvée, également samedi, à Manhattan.

 

Une influence sur la course à la Maison Blanche ?

Le spectre du #Terrorisme est de nouveau bien présent au pays de l'Oncle Sam.

Publicité

Cela fera-t-il les affaires de Donald Trump qui est plutôt largement en faveur d'un repli du pays sur lui-même ? A cinquante jours des élections présidentielles américaines, le candidat républicain ne devrait en tous les cas pas manquer l'occasion qui lui est offerte par cette nouvelle attaque pour essayer de porter un coup à sa rivale démocatre Hillary Clinton et à l'administration de Barack Obama. Dans les sondages, la candidate démocrate reste pour l'instant en tête. Mais le Républicain, qui essaie de lisser un peu son image, se rapproche de son opposante dans la course à la Maison Blanche.