Après son récent séjour aux Nations Unies, où il a pris la parole à l’occasion de la session de l’assemblée générale, le président du #Cameroun #Paul Biya ne se doutait pas qu’il allait affronter à Genève ses ennemis les plus déterminés et les plus audacieux. Alors que le président camerounais s'apprête à prendre son petit déjeuner dans ses appartements de l’hôtel avec son épouse Chantal Biya, les agents de sa garde rapprochée prennent position dans le restaurant et la galerie de l’hôtel. Ils ne se doutaient aucun instant de la présence dans les parages des activistes du #Front Uni de la diaspora camerounaise. Et pourtant, ces derniers y ont campé toute la nuit pour bien observer selon eux, les gestes et les comportement de la délégation camerounaise présente à l'hôtel. Le personnel de ce complexe hotelier tenu en haleine, les clients surpris, la garde rapprochée de Paul Biya panique et se transforme en photographe, la presse genevoise surprise de l’ampleur de la manifestation, tous les ingrédients étaient réunis pour troubler le séjour du chef de l’Etat camerounais dans la confédération helvétique

Action du Front Uni de la diaspora camerounaise à Geneve

Emmanuel Kemta, activiste du Front Uni de la diaspora camerounaise a débarqué ce samedi 08 octobre 2016 à l’hôtel Intercontinental de Genève où réside le Président de la République Paul Biya et sa suite depuis la fin de la dernière session de l'assemblée générale des Nations Unies de New York. Selon ces activistes, il est question pour eux d'expulser le Président Biya de cet hôtel où il séjourne depuis son départ du Cameroun et de demander son retour dans son pays pour s’occuper de la guerre qu’il a lui-même déclaré contre Boko Haram. Cette manifestation baptisée “Opération Kerawa ” fait suite à la dernière mise en garde du Front Uni, qui sommait Paul Biya de quitter les lieux avant que cette action soit mise à exécution. Pendant plusieurs minutes, Emmanuel Kemta, d'une voix porteuse interpelle Paul Biya et prend le peuple camerounais à témoin : « Peuple Camerounais, voici ou Paul Biya vient dilapider votre argent », « Mr Biya, sortez de cet hôtel, et rentrez au Cameroun vous occuper de la guerre que vous avez déclarée ». Emmanuel Kemta tente à plusieurs fois d’entrer dans l’hôtel mais un membre du staff en personne et son équipe l’en empêche, devant la détermination de Emmanuel Kemta d'en découdre avec les responsables de cet hôtel qu'il accuse de contribuer à la dilapidation des richesses du Cameroun.

La sécurité du président camerounais à Genève se transforme en photographe

Pendant ce temps, les membres de la sécurité de Biya qui s'apprêtaient pour certains d'entre eux à regagner le Cameroun arrivent en renfort pour eux-mêmes filmer la scène. On peut bien les voir, certains portent les casquettes de la police spéciale américaine, unité de renseignement. Ces derniers seront priés par la police genevoise de regagner leur chambre d'hôtel car "elles sont à l'étranger et non au Cameroun". Les mêmes agents de sécurité de Paul Biya, présents dans un véhicule de marque Hiace posté en face de l'hôtel intercontinental à quelques centaines de mètres des lieux, seront eux-aussi priés de quitter la rue car, la police camerounaise ne dispose pas des droits d'exercer des fonctions policières en territoire étranger. L’objectif selon ces activistes camerounais, est de faire du grabuge devant le luxueux hôtel Intercontinental, où séjourne Paul Biya depuis quelques semaines, et aussi attirer l’attention de l’opinion publique camerounaise et internationale sur l’attitude de plus en plus "irresponsable" du chef de l’Etat du Cameroun.

Voir la vidéo de l’opération "Kerawa" ci-dessous