Comme Cuba, #Gaza symbolise la résistance d'un petit pays contre un empire, celle héroïque du pot de terre contre le pot de fer. Celui qui est épris de liberté et de justice honore ces peuples courageux et patients dans l'épreuve, les soutient, et les rejoint ne serait-ce qu'avec son cœur. Mais au-delà de l'héroïsme des uns et de l'émotion des autres, il y a la réalité machiavélique des puissants de ce monde. Ils ont laissé se créer ces zones libres de leurs emprises, juste à leurs portes, afin de créer le sentiment d'insécurité dans leur propre population en entretenant un conflit permanent. Chacun sachant combien une population est encline à sacrifier de sa propre liberté contre le sentiment d'être protégé par un état fort...

Publicité
Publicité

Si Cuba et Gaza n'avaient pas existé, il eut fallu les inventer !

Qu'on se le dise, Che Guevara a arraché l'île aux américains aidé d'une poignée de guérilleros ! Trop forts ! L'Amérique n'a rien pu faire d'autre qu'occuper la moitié de l'île (où elle installera plus tard sa démoniaque base de torture de Guantanamo,) et d'établir un blocus cruel autour de l'autre moitié de cette île à vocation paradisiaque. Mais le danger de cette zone pauvre et étranglée restait si grand qu'on risqua le guerre nucléaire entre russes et américains ! La population américaine était terrorisée et acceptait toutes les mesures d'exceptions liées à cette "menace existentielle permanente." Pourtant les américains pouvaient investir le reste de l'île et la "libérer du #communisme" en moins d'une heure sans que les soviétiques de l'autre côté de la planète ne puissent rien faire.

Publicité

Mais non, ils ont laissé "Cuba libre !"

Une fois que Gaza a été "libérée," sur décision unilatérale israélienne, et armée, Israël pouvait enfin justifier sa politique ultra-violente aux yeux du monde et de sa population. Depuis la création de Gaza, Israël peut même utiliser ses bombardiers lourds contre la population civile sans que les protestations internationales n'aillent pas plus loin que des déclarations de principes jamais suivies d'effets. Quant aux "amis" de Gaza qui livrent à la barbe de leur geôliers des missiles capables d'agresser tout le territoire israélien, pourquoi ne leur livrent-ils jamais de missiles sol-air pour se défendre des représailles ?

Gaza debout !

La "liberté de Gaza sous blocus" est un grand jeu de dupe cynique et cruel entre puissants pour donner corps au danger terroriste sur le dos du peuple palestinien, comme autrefois Cuba donnait corps et réalité au danger communiste sur le dos du peuple cubain. Alors qu'il n'y a pas plus éloigné de la rigueur communiste que le joyeux peuple cubain, ni plus éloigné du terrorisme que le doux peuple palestinien.

Publicité

Gaza a été créé artificiellement par Israël pour faire peur aux israéliens et justifier les horreurs qu'ils commettent, dont les arrestations, tortures et exécutions d'enfants, au nom d'une politique sécuritaire nécessaire contre cette nouvelle "menace existentielle permanente." Certes, le peuple palestinien est héroïque de survivre dans ses conditions comme l'a été le peuple de Cuba, mais en vérité ils résistent moins qu'ils subissent. Ils ne s'opposent pas car ils n'en ont pas les moyens, ils encaissent ! C'est cette résistance là, la "résistance de la vie," qui en fait des héros du quotidien, hommes, femmes, enfants et vieillards, depuis 10 ans. Gaza debout !

Et c'est pour ça que les véritables "amis de Gaza" doivent faire des efforts pour aider cette "résistance de la vie" sur le long terme. Le temps d'une vie peut-être. Ils doivent créer des contacts directs avec des palestiniens grâce à Internet. Ils ne doivent pas faire confiance aux grosses associations qui dépensent trop d'argent pour leur fonctionnement. Les français doivent créer des liens humains concrets, et envoyer le fruit de leurs collectes entre micro-associations à destination de micro-projets sur place. C'est une aide concrète que tout le monde peut apporter à partir de chez soi. Vive la résistance de la vie ! #Palestine