Barack Obama pleure la mort d'un ami des États-Unis sur son compte Twitter. Nombre d'observateurs internationaux s'inquiètent désormais de ce qu'il va advenir du pays, gouverné par une junte militaire. Le souverain thaïlandais, décédé ce jeudi 13 octobre à l'hôpital de Bangkok des suites d'une insuffisance rénale, était le ciment de la Nation thaïlandaise. Dans un pays aux fortes inégalités sociales, il parvenait à faire le lien entre les différentes classes de la société. Divinisé par son peuple, il était considéré comme le représentant de Bouddha sur Terre mais aussi comme "seigneur du territoire et de la vie" dans la tradition hindouiste.

Devenu roi de Thaïlande à la mort de son frère

Bhumibol Adulyadej, mieux connu sous le nom de Rama IX, n'était pas destiné à régner.

Publicité
Publicité

En effet, son grand-père avait abdiqué en 1932 en faveur de son frère ainé, mystérieusement retrouvé mort d'une balle dans la tête un matin de juin 1946. Un procès hâtif conclura à la culpabilité de deux gardes du corps, peut-être à la solde des militaires du Gouvernement d'alors, profondément anti-monarchistes. Lentement, le jeune #roi va se construire une image de père de la Nation, et se mêler de plus en plus de politique. En octobre 1973, il obtiendra même le départ du dictateur en place qui massacrait les étudiants. Sous son règne se succéderont plusieurs coups d'état (vingt depuis 1932), lui permettant d'affirmer habilement son pouvoir, en se présentant comme un garant de l'unité du pays. Mais les dix dernières années de son règne ont été marquées par un affaiblissement de la monarchie et une forte instabilité politique.

Publicité

Entre lourds silences, en partie dus à la maladie, et critiques maladroites de son Premier ministre, les militaires en avaient profité pour reprendre le contrôle des affaires du pays.

Le nouveau roi de Thaïlande aura 64 ans

La santé du roi s'était passablement dégradée ces derniers jours. Il était hospitalisé quasiment en continu depuis deux ans, à cause d'infections pulmonaires récurrentes ou d'hydrocéphalie. Il n'était plus apparu en public depuis plus d'un an. C'est donc désormais son fils de 64 ans, le prince Maha Vajiralongkorn, qui doit lui succéder au trône. Ce dernier vit cependant en Allemagne, et sa tâche de monarque sera difficile à cause du discrédit jeté sur la monarchie, mais aussi de l'imposante image de son père qu'il pourra difficilement faire oublier. En attendant son intronisation, le chef de la junte militaire a annoncé un an de deuil. #décès #Thaïlande