Vers 23 heures (locales), les effets de l’#Ouragan Matthew se faisaient déjà sentir en #Floride. Il a été déclassé de catégorie 4 en 3 (sur 5) mais il s’annonce dévastateur. Les coupures d’électricité ont commencé… Il était encore à 200 km au sud-ouest de la base spatiale de #Cape Canaveral, qui devrait être affectée. L’élément nouveau, c’est qu’il semble se confirmer que le « petit » ouragan Nicole pourrait interagir avec lui et que Matthew reviendra frapper le sud de la Floride dans quelques jours.

Nicole désole

L’ouragan Nicole aurait pour conséquence d’influer sur la trajectoire de Matthew. Certes, le retour de ce dernier sur la Floride et les Bahamas (Nassau été touchée) n’est pas certaine.

Publicité
Publicité

Les prévisions pour ce type de phénomène ne deviennent à peu près fiables qu’au bout de trois jours pleins. Nicole était un orage tropical, elle est devenue un ouragan de force 1, et Matthew, si l’interaction envisagée se produit, serait affaibli. Mais sur des sols déjà détrempés, avec une eau qui ne sera pas évacuée totalement, le retour de fortes pluies aggravera la situation. Si Nicole repousse Matthew, il effectuera son retour. Cela s’est déjà produit mais reste rare… Il était envisagé qu’Hermine le ferait, cela ne s’est pas vérifié voici quelques temps. D’autres orages tropicaux peuvent se former. J’ai précédemment développé les désastreuses conséquences envisagées pour les quatre États du sud-est du pays : le coût sera colossal, le nombre des personnes privées de logements et les dégâts sur les infrastructures seront vraiment durables.

Publicité

Sans compter les morts et blessés.

Hillary Clinton crédibilisée ?

Début septembre, Hillary Clinton avait déjà, peu après le passage d’Hermine, évoqué le changement climatique et ses conséquences sur le moyen et long terme. Il lui avait été rétorqué qu’elle plaçait l’environnement avant le redressement économique. Les climato-sceptiques lui rétorquaient que, depuis Wilma en 2005, peu d’ouragans avaient frappé le continent. Hillary Clinton sera-t-elle crédibilisée ? Tout dépendra de l’étendue des dégâts mais aussi de la réactivé et des moyens engagés par l’administration fédérale de Barrack Obama. Pour le moment, Matthew dévaste, mais sa trajectoire se déplace quelque peu vers le large. Cape Canaveral sera sans doute moins frappée qu’envisagé. Mais rien n’est sûr…

Fortes pluies sur Daytona Beach

À 6 h (Paris), de fortes pluies s’abattaient déjà sur Daytona Beach. Un météorologue quittait l’hôtel Marriott de Jacksonville, indiquant qu’il était devenu trop dangereux de s’y attarder. La trajectoire de Matthew longe la côte mais pourrait encore dévier.

Publicité

Il semble sûr que des gens n’ayant pas évacué et ne pouvant se réfugier dans des caves perdront la vie. On n’a pas déjà les estimations des décès aux Bahamas, ou à Cuba, mais le bilan s’est alourdi à Haïti (il approche les 340).  Les habitants de la côte de la Caroline du Sud ont été sommés d’évacuer mais il en restait près de 70 000 à tenter de consolider ce qui – croient-ils – peut l’être. Le gouverneur de l’État s’en très fortement inquiété. Andrew, en 1992, avait provoqué 65 morts dans le secteur de Miami. Ce sont les ondes (effet de marée) qui provoqueront le plus de décès. Matthew couvrira environ 800 km en remontant la côte. Bien plus que les vents, les inondations feront de très forts dégâts… En 2012, Sandy avait frappé le New Jersey. Petit rappel pour mémoire... Ce fut 65 milliards d'USD de dommages. Peu avant 7 h (Paris) et 01 h (locales) on constatait des vents de 89 kmh sur Stuart (Fl). Mais dans deux heures, les prévisions sont de 176 kmh au-dessus de Cape Canaveral. Les premiers dégâts ont été constatés, il n'est plus possible de répondre aux situations d'urgence... Il n'y a pas qu'Hillary Clinton à s'inquiéter vraiment des conséquences. Les compagnies d'assurances aussi.