« Crazy Samy » Schumer, comédienne et humoriste connue pour ses émissions régulières et son film Trainwreck, avait reçu un accueil assez froid à Tampa (Floride), le 16 octobre, devant une salle acquise à Donald Trump. Alors qu’elle enchaînait les gags visant The Donald, près de 200 personnes avaient quitté la salle. Ce après qu’elle l’ait traité de « monstre orange et pervers sexuels, créant de fausses universités » en référence à sa coiffure, ses blagues salaces, ses attouchements de reines de beauté, et la Trump University qui fait l’objet de poursuites en divers États. 200 sur 9 000 spectateurs, c’est peu, mais cela lui avait valu l’attention de la presse.

Publicité
Publicité

Se produisant de nouveau mardi soir, au Madison Square Garden, Samy Schumer fut précédée sur scène par la Reine du Pop, #madonna, 58 ans, qui a une longue expérience et du public, et des hommes (des femmes, aussi…). Madonna a commencé par feindre de s’étonner de ne plus recevoir autant de photos de pénis qu’auparavant depuis qu’elle soutient Hillary Clinton. Elle a embrayé en proclamant qu’elle réserverait une fellation à qui voterait contre #Donald Trump. « Si vous votez pour Hillary Clinton, je vous suce. Ok ? Je suis très bonne (…) Je prends mon temps, je vous regarde souvent dans les yeux, et j’avale. » Ce fut une véritable ovation, et Madonna introduisit Samy Schumer sur scène. La comédienne débuta son numéro en lisant une lettre ouverte aux électeurs de Trump en Floride. Pour se faire pardonner, elle va suivre une cure de réhabilitation pour apprendre comment « rendre tout le monde heureux, à la fois les blancs riches qui vont voter Trump et les très pauvres qui ont été grugés pour faire de même.

Publicité

». Elle poursuivi en répétant deux fois qu’elle ne redirait plus que Trump est « un monstre orange et pervers sexuel [&c.]. ». Ce n’est guère la première fois que Schumer et Madonna, comme nombre d’autres célébrités, se prononcent pour Hillary Clinton.

Le demi-frère d'Obama invité

Alors qu’allait s’entamer, la nuit dernière (heures de Paris), le troisième et ultime débat entre Hillary Clinton et Donald Trump, ce dernier a invité Malik Obama, le demi-frère du président des États-Unis, à prendre place dans le public. Malik Obama, Africain pur-jus alors que Barack est métis, se partage entre Washington et le Kenya et s’est montré très critique à l’égard de son demi-frère. La campagne a été lourdement marquée par des coups bas portant notamment sur les mœurs intimes de Donald Trump et de Bill Clinton. Alors que les sondages accordent sept points d’avance à la candidate démocrate, Ivanka Trump a déclaré que son père accepterait l’issue du vote. Trump semble en passe d’être éliminé.

Publicité

Michael Moore, qui pensait qu’il serait élu, vient de sortir son film Michael Moore in Trumpland qui commence sa carrière ce mercredi soir. Déjà, 2,1 millions d’électeurs ont voté par avance dans plus de 30 États. À moins que le débat de cette nuit lessive Hillary Clinton, on ne voit plus comment Donald Trump regagnerait assez de grands électeurs pour l’emporter. #Etats-Unis