Connu en France comme étant l'avocat de #nafissatou diallo dans l'affaire DSK, Kenneth P. Thompson a eu 50 ans cette année. Mardi dernier, après une absence de deux mois, il annonçait publiquement qu'on venait de lui diagnostiquer un cancer et qu'il prenait un congé dans ses fonctions de Procureur de Brooklyn pour se consacrer à sa guérison. Il est décédé le dimanche de la même semaine. #ken thompson était un pur produit de New York. Il y est né en 1966 et a fréquenté les écoles publiques de la ville. Sa mère était l'une des premières femmes policières du NYPD, à patrouiller les rues de New York en 1973. Ken Thompson a étudié le droit au John Jay College of Criminal Justice de Manhattan (New York), puis à l'Université de New York.

Publicité
Publicité

Il a commencé sa carrière d'avocat au Département du Trésor des États-Unis, à Washington D.C, avant d'accepter la fonction d'assistant du procureur des États-Unis en 1995 dans le bureau de Brooklyn. Il ne quittera alors plus la ville de New York, sera substitut fédéral et avocat jusqu'en 2014. En 2003, il co-fonde avec Loretta Lynch un cabinet d'avocats consacré à la justice sociale et à la lutte contre les discriminations

En mai 2011, c'est l'affaire Nafissatou Diallo vs. Dominique Strauss-Kahn (alors Directeur général du FMI) qui a donné à l'avocat Ken Thompson une notoriété internationale. Ce dernier représentait la femme de chambre guinéenne qui poursuivait DSK pour agression sexuelle, tentative de viol et séquestration dans une chambre du Sofitel de New York. DSK plaidera non-coupable mais l'avocat de Mme Diallo parviendra, en décembre 2012, à un accord financier en faveur de sa cliente.

Publicité

Suite à cet accord, Ken Thompson s'est lancé dans une campagne pour devenir District Attorney (procureur) de Kings County (Brooklyn). En 2013, il réussit ce nouvel exploit : il a battu aux élections de District Attorney de Kings County, Charles J. Hynes, qui était en poste depuis 1990. C'était la première fois depuis 1911 qu'un procureur en poste était battu à Kings County. Ken Thompson devint, par la même occasion, le premier procureur noir de Brooklyn et entra en fonction le 1er janvier 2014.  

 

Ken Thompson, un engagement envers les minorités

Le bilan de Ken Thompson au poste de procureur de Brooklyn est louable. Ces trois dernières années, il s'était essentiellement consacré à la défense des minorités raciales, religieuses et sexuelles. On le connaissait pour être le procureur qui a renoncé à poursuivre les petits cas de détention de cannabis, contribuant ainsi à désengorger les prisons. Il est l'homme qui a passé au crible tous les dossiers archivés sur les inculpations pour possession illicite d'armes à feu, à la recherche d'erreurs judiciaires : 21 personnes ont ainsi été innocentées et remises en liberté.

Publicité

C'est cet engagement citoyen qui lui vaut tous ces honneurs et hommages à travers le monde. Dans un communiqué, le gouverneur de l'État de New York a déclaré que Ken Thompson "incarnait les plus hautes valeur du droit", le décrivant comme un "défenseur des droits civiques efficace et offensif". Maître Eolas, l'un des plus célèbres avocats de la twittosphère francophone, connu entre autres pour son mépris des procureurs, lui a rendu un vibrant hommage aujourd'hui. Kenneth P. Thompson n'était, visiblement, pas un procureur comme les autres.

#droit des minorités