Ces rassemblements, qui ont eu lieu dans la capitale allemande, avaient également pour objectif de soutenir ceux organisés aux Etats-Unis par les partisans démocrates citadins. Le message adressé aux #manifestants américains était principalement la compassion et l'empathie pour les victimes du drame politique qui se joue en Amérique.

Le comportement de Trump pointé du doigt

Les mesures déclarées par le candidat républicain lors de sa campagne ont, certes, beaucoup de raisons d'être décriées. Certaines sont, en revanche, fondées sur des motifs très raisonnables : protectionnisme économique, refus du lobbying, limitation des mandats des élus au Congrès, etc. Or, les manifestants allemands étaient surtout là pour dénoncer l'attitude infâme qu'a eue #Trump lors de sa campagne, et les révélations qui ont été faites sur ce personnage.

"Non à Trump, non au racisme, non au sexisme, non à l'homophobie, non à la xénophobie."

Voici ce que certains scandaient. Ils avaient en effet été choqués par la violence de la campagne et par les propos choc tenus (volontairement ou sans qu'il sache qu'ils étaient écoutés) par le candidat républicain. C'est pourquoi, 20 minutes après l'annonce des résultats, le 9 novembre, ces personnes ont appelé, via les réseaux sociaux, à manifester.

Trop peu de manifestants

Pour certains, ce mouvement est une réussite, puisque chacun se réjouit de voir les autres se réveiller face à l'inacceptable. En revanche, pour la plupart, on regrette que les manifestants, hier, n'aient pas dépassé le millier. Car les Berlinois sont réputés pour leur progressisme et leur cosmopolitisme. Ainsi, les manifestants les moins pessimistes espèrent que la cause d'une aussi faible mobilisation est le froid hivernal qui règne en ce moment dans la capitale. Les manifestants berlinois déplorent également que la plupart des manifestants soient américains. Pour eux, tous devraient se sentir concernés par ce qui est en train de se passer aux Etats-Unis, et pas seulement les ressortissants américains en Europe. De sorte que ce mouvement n'a reçu que peu d'écho, puisqu'il n'a pas été imité ailleurs en Europe, et en plus grand nombre. #Berlin