Depuis 2008, #Fidel Castro, le leader contesté de l'île caraïbe s'était écarté de la scène publique, cédant la place en douceur à son frère Raul. La petite île, contre toute attente, à l'époque, tiendra tête à un voisin jugé par Castro trop intrusif et dépravé : les États Unis. L'impérialisme ne vaincra pas cet homme déterminé, héro d'un peuple, contesté et détesté par une partie de la population qui lui reproche une prise de pouvoir dans la violence et sa stature dictatoriale. Fidel Castro ne reconnaîtra jamais cette étiquette de dictateur, convaincu de vouloir le bien de son île et de son peuple, uniquement.

Cuba est un régime qui embarrasse le Monde

Un mauvais exemple, diront certains, un exemple à suivre considéreront d'autres esprits charmés par la charisme de ce chef hors norme.

Publicité
Publicité

Tenir tête aux États Unis... Il fallait vraiment être porté par des rêves puissants et se doter des alliances adéquates pour donner corps à ce qui pouvait passer pour de la pure mythomanie. Le pays du cigare connaîtra plusieurs destins, tous dignes des romans qui les décrivent. #Cuba attirera les épris d'aventures et de destinées épiques. Ce petit pays tiendra la dragée haute au reste du monde pendant des décennies. Il s'élèvera parmi les plus grands en matière de médecine, notamment. Il créera un précédent en fournissant au peuple un accès gratuit à l'enseignement, depuis le primaire jusque au cycle secondaire et même universitaire.

Fidel le contesté, le vilipendé, est aujourd'hui porté aux nues, comme par magie. "Le roi est mort, vive le roi !". Les opportunistes ont de beaux jours devant eux.

Publicité

Il faut espérer maintenant que le frère héritier ne baissera pas trop vite la culotte et continuera de faire en sorte que Cuba échappe encore aux maux du Monde dépravé dont il s'est énergiquement préservé depuis le siècle dernier. Avoir botté le train aux ricains est un acte d'un héroïsme qui devrait aujourd'hui inspirer plus d'un chef d'État soucieux de l'intégrité économique de son pays. Cuba sera certainement un exemple pour les années à venir et Fidel un modèle de détermination et d'ambition qui correspond décidément à une race qui a perdu son dernier dinosaure. #Politique