Durant son engagement lors de la présidentielle contre Hillary Clinton, #Donald Trump a promis, parmi tout ce qui composait son programme, d'apaiser les relations entre les #Etats-Unis et la #Russie. Cette régulation du lien entre la puissance outre-Atlantique et la puissance européenne promettrait bien des choses, comme l'écartement d'un conflit entre les deux opposants. En période de crise mondiale et de vives tensions sur le vieux continent, le président élu Trump préfère donc jouer la carte de l'assurance. Selon l'expert américain Edward Luttwak, analyste pour le journal The Foreign Policy, une réussite dans la politique du républicain vis-à-vis de la Russie garantirait une baisse des tensions, ce qui aurait pour effet d'éviter un renforcement de l'OTAN, prêt à intervenir en cas d'hostilité menant à un conflit. Sur la scène mondiale, on assiste donc à un tournant historique depuis le début des incertitudes et des menaces de la part du voisin russe, qui a déjà un pied en Europe depuis l'invasion de la Crimée en 2014.

Quid de la politique avec l'Alliance atlantique ?

Concernant les pays membres de l'OTAN, Donald Trump a indiqué vouloir leur imposer une augmentation de leur budget militaire s'ils veulent rester sous la protection que procure cette Alliance, l'accent ayant été mis sur les pays européens prospères. Cela étant dit, certains soutiens de l'OTAN défendent le fait que si les USA choisissent délibérément de s'abstenir de quelconque contribution à cette organisation, cela pourrait avoir pour conséquence d'accélérer la mise en place d'une armée européenne contre la Russie, afin de combler le manque de troupes américaines présentes sur le vieux continent. Malgré tout, l'accord financier de consolidation militaire demandé est au final bien en deçà de ce que devrait coûter à l'Union Européenne l'administration d'une nouvelle force armée sur son sol.

L'exigence américaine, sur fond de volonté de soulagement de l'ensemble des régisseurs du monde moderne, semble donc s'imposer comme un choix avantageux pour l'avenir.